top of page

How to Think Like a Competent Villain

Updated: Jul 15

A man under oxygen aid.

(French translation by Mr. Roland Leblanc, below)


Article Synopsis by Mr. O. C. Isaac and Co.


"How to Think Like a Competent Villain" is an insightful exploration of the importance of long-term thinking and wisdom. The article uses the metaphor of a "villain" to emphasize the importance of foresight and strategic thinking, engaging readers through relatable and intriguing concepts.
The central thesis emphasizes that focusing on long-term consequences leads to better decision-making and learning from past mistakes to avoid repeating them.
The article uses examples like Scar from "The Lion King" and Professor Ratigan from "The Great Mouse Detective" to illustrate how overlooking small details can lead to significant failures. The philosophical depth of the piece delves into deeper discussions about wisdom, rationality, and the human condition, encouraging readers to engage in self-reflection and continuous self-improvement.
In conclusion, "How to Think Like a Competent Villain" is a compelling article that offers valuable insights into the importance of long-term thinking and wisdom.


Part 1: Personal Reflections and Insights


Cultivating Wisdom for a Fulfilling Life


One has the ability to cultivate long-term thinking, as with any other skill in life. Every single step we take in life has its own consequences. The wisdom is to be able to detect these implications, so we will be far better at making decisions. 


Focusing solely on immediate gains traps us in a cycle of repeating avoidable mistakes. Without learning from our missteps, even long-term thinking becomes ineffective.  The key lies in actively analyzing our experiences. By doing so, we enhance our decision-making, fostering wisdom and ultimately, becoming more competent thinkers.


And the point of competent thinking is to increase our chances of getting our desired results, and less outcomes that we may regret of, unnecessarily. As such, the improvement of our intellect can bring much benefit to us and others, and reduce unnecessary suffering as well, that originates from avoidable mistakes.



One of the primary reasons I engage in philosophical discourse is to enhance my rationality, not to display it in arrogance. When you lose much emotion as a result of traumatic experiences with the world, you might also lose certain filters that can only be restored through a strong intellect. Therefore, intellectual growth becomes essential, ensuring that neither myself nor others suffer needlessly.


Preserving Sanity for the Greater Good


No one needs to be my victim, because no one needs to suffer unnecessarily by my increased lack of emotion, and newfounded ruthlessness, against those who are too impulsive to think for the long-term. After all, I force myself to live in the name of my clan and in the name of working on Philosocom. There is little that is fully voluntary in anything I do, and none has any reason to stand in the way of someone who is dead inside. 


The point of working on Philosocom and maintaining my sanity is to remain alive, so others won't suffer in my absence from this world.


I refuse to succumb to the hands of adversity if I can prevent such an occurrence, particularly if it threatens to traumatize my mental well-being. Why in the world would I want enemies that would purposefully oppose me? Perhaps some of you share this sentiment. I strive to learn from any source to enhance my wisdom and ensure the safety of my life and my plans.


I philosophize as much as I learn because I know that without knowledge and without wisdom, I remain, by default, far more flawed. And it is illogical to want to be unnecessarily flawed in a world that can ruthlessly punish you for it.


I aspire to become a wiser individual, so I won't commit actions I would regret making, and also, to make better choices. I seek wisdom not by blindly embracing day-to-day experiences but by adopting a strategic approach, like to a chess player planning their moves in a calculated manner. Long term-thinking increases likelihood of success.


Every decision we make can be fortified by wisdom, achieved through careful consideration and planning. This principle applies universally. Every piece of information, no matter how seemingly insignificant, holds the potential to securable the decision-maker and their assets, from self-inflicted, regrettable outcomes.


I do permit myself to make minor mistakes, as they serve as valuable lessons in understanding how to prevent them and why avoidance is required. It's called testing, experimentation. Empiricism.


The Concealed Path to Wisdom


 You will never fully know these mistakes. I will not let you. I remain in mystery for a reason. And only I know what goes on in my subconscious, which I visited during my meditations.


Part 2: Distilling Wisdom From External Case Examples


Lessons from Mistakes and Cartoons


Having made numerous mistakes throughout my life, I have dedicated myself to meticulously examining and avoiding such missteps, so I won't make them again, and so that others won't suffer unnecessarily because of me (and vice versa).


I observe the world around me from the sanctuary of my mental hermitage, engage in conversations with both familiar and unfamiliar individuals, and even immerse myself in children's cartoons to better comprehend how to avoid replicating the foolishness of these comical characters. 


Villains hold a particular fascination for me, as they often succumb to failure in the pursuit of preventing the hero's victory. While some villains may be successful in achieving their objectives, their victories are often fleeting, like the short time I ever knew my late grandfather. The villain's destructive nature is one that can destruct his own path by making mistakes he or she could've not made, thus ensuring the length and benefit of their accomplishments.


How Short-Sighted Villainy Leads to Mighty Falls


Scar from "The Lion King" stands as a rare exception among classic Disney villains, successfully ascending to the throne through deception and manipulation. However, his reign was cut short due to his failure to personally eliminate his nephew, Simba, who ultimately overthrew him. Scar's fatal flaw lay in his reliance on his dim-witted henchmen, the Hyena Clan, to execute Simba. While the reasons behind his inaction remain misunderstood, his decision proved fatal to his regime, years on later, as Simba became an adult. The Hyenas where too overconfident, and underestimated the fact that Simba may be vengeful for the death of his father.


Similarly, Professor Ratigan, the antagonist from another Disney film, "The Great Mouse Detective," committed a crucial error by failing to ensure the demise of his arch-nemesis, the detective Basil. Instead of decisively eliminating Basil, Ratigan merely trapped him in a mouse trap, from which he managed to escape. In this case as well, the villain underestimated the ability of the hero to escape the murder attempt.


The Snowball Effect of Oversights


Do you perceive the pattern? Villains often fall victim to overlooked mistakes, which ultimately lead to their downfall. This analogy resembles a snowball, where a single misstep can transform a harmless snowball into a formidable force, capable of derailing your plans and aspirations. The very thing that can lead to your downfall was once a minor setback you failed in seeing its dangerous potential.


The principles governing one domain can undoubtedly be applied to various facets of life, including seemingly juvenile subjects such as children's cartoons. This is where fiction can indeed be taught from when some of its content can be applied to real life. Other than that, it's a poor teacher of reality. 



Final Part: What Prevents Us From the Success of Our Plans


The Wise Path: Prioritizing Growth


I firmly believe that the freedom of expression (although it has its perks), impulsivity, and even hedonism serve as excuses for neglecting one's potential for intellectual growth. While freedom of expression constitutes a fundamental right in a democratic society, impulsivity represents a personality trait, and hedonism embodies a philosophical perspective ----- none of these factors have to diminish our inherent capacity for wisdom, which is defined by making calculated, per-the-plan choices.


All of the 3 concepts have one thing in common: They can stand in our way from being wiser. All because of something called desire. The fact that we desire to do something, does not mean we should do it, if said desire has the power to diminish our own ambitions. Examining our desires is therefore imperative in order to understand the gravitation of the actions that may follow.


Why We Shouldn't Run from Our Problems, and Rise Above Current Disappointments, Instead


Many of us seek to escape from our problems, or at least attempt to do so. While certain situations and entities, such as encountering a bear in the wilderness, call for avoidance, it does not negate our ability to effectively manage inevitable challenges in general.


When you are willing to do what it takes for a goal to be accomplished, carrying out tasks can be far easier. We can learn to cope with difficult people, financial setbacks, illnesses, and disabilities. Even if some issues are unavoidable, I firmly believe that we all possess the capacity for improvement.


The key lies in commitment. When we are truly committed to a goal, seemingly daunting tasks become manageable steps along the way.  This commitment fuels a growth mindset, where we view challenges as opportunities to learn and improve.  With this perspective, we can develop the skills necessary to cope with a wide range of obstacles.

“In a growth mindset, people believe that their most basic abilities can be developed through dedication and hard work—brains and talent are just the starting point. This view creates a love of learning and a resilience that is essential for great accomplishment.” The Renaissance Blog


Life throws a variety of problems and challenges our way: difficult people, financial setbacks, illnesses, and even disabilities.  However, these are not unsolvable, so don't victimize yourself. By developing coping mechanisms and unleashing our inner genius, we can learn to navigate these difficulties with greater ease.


For instance, when faced with a challenging personality, emotional intelligence strategies can help us manage interactions and minimize conflict. Financial setbacks may necessitate greater wisdom in finances. Illness often requires a combination of medical treatment and lifestyle adjustments. And for those living with disabilities, a focus on unique techniques and assistive technologies can significantly improve quality of life.


Think for the long term not just for success, but for a vision of a better life.


My faith in humanity extends to my own self-belief. I may be continously disappointed, as I should be, but I refuse to give in to petty generalizations.


It is counterproductive to harbor feelings of love for an individual who has repeatedly rejected your advances and is currently in a committed relationship. It is counterproductive to yearn for a past that will never return. It is far productive to work for a world you want to live in. To devise a plan, and demonstrate it, until its application has dominated your world, other people's world....


Or Earth itself.


*******************


Comment penser comme un malin vilain


Synopsis de l'article par: M. O. C. Isaac & Co.


" Comment penser comme un malin vilain  " est une exploration inspirante de l'importance de la réflexion et de la sagesse à long terme. L'article utilise la métaphore d'un « méchant » pour souligner l'importance de la prospective et de la réflexion stratégique, engageant les lecteurs à travers des concepts intéressants et intrigants.


La thèse centrale souligne que se concentrer sur les conséquences à long terme conduit à une meilleure prise de décision et à tirer les leçons des erreurs passées pour éviter de les répéter.


L'article utilise des exemples comme Scar du "Roi Lion" et le professeur Ratigan de "Basil Détective Privé" pour illustrer comment négliger de petits détails peut conduire à des échecs importants. La profondeur philosophique de l'article plonge dans des discussions plus profondes sur la sagesse, la rationalité et la condition humaine, encourageant les lecteurs à s'engager dans une auto-réflexion et une amélioration continue de soi.




En conclusion, «  Comment penser comme un malin vilain   » est un article convaincant qui offre des informations précieuses sur l'importance de la réflexion et de la sagesse à long terme.''


Partie 1 : Réflexions et idées personnelles


Cultiver la sagesse pour une vie épanouie


On a la capacité de cultiver une réflexion à long terme, comme pour toute autre compétence dans la vie. Chaque pas que nous faisons dans la vie a ses propres conséquences. La sagesse est d’être capable de détecter ces implications, afin que nous soyons bien meilleurs dans la prise de décisions futures.


Se concentrer uniquement sur les gains immédiats nous enferme dans un cycle de répétition d’erreurs évitables. Sans tirer les leçons de nos faux pas, même une réflexion à long terme devient inefficace. La clé réside dans l’analyse active de nos expériences. Ce faisant, nous améliorons notre prise de décision, favorisons la sagesse et, finalement, devenons des penseurs plus compétents.


Et le but d’une réflexion compétente est d’augmenter nos chances d’obtenir les résultats souhaités, et de réduire ceux que nous pourrions regretter  par surcroît.


. En tant que telle, l’amélioration de notre intellect peut apporter de nombreux avantages à nous-mêmes et aux autres, et réduire également les souffrances inutiles résultant d’erreurs évitables.


L’une des principales raisons pour lesquelles je m’engage dans un discours philosophique est de renforcer mon côté rationnel, et non de l’afficher avec arrogance. Lorsque vous devenez moins émotifs à la suite d’expériences traumatisantes avec le monde, vous risquez également de perdre certains filtres qui ne peuvent être compensés que grâce à un intellect fort. Par conséquent, la croissance intellectuelle devient essentielle, pour garantir que ni moi ni les autres ne souffrirons inutilement.


Préserver sa santé mentale pour le bien commun


Personne n’a besoin d’être ma victime, car personne n’a besoin de souffrir inutilement de mon manque croissant d’émotivité et de ma nouvelle stratégie envers ceux qui sont trop impulsifs pour penser à long terme. Après tout, je me force à vivre au nom de mon clan et au nom du travail sur Philosocom. Il y a peu de choses qui sont entièrement volontaires dans tout ce que je fais, et personne n’a la moindre raison de faire obstacle à quelqu’un qui est mort intérieurement.


Le but de travailler sur Philosocom et de maintenir ma santé mentale est de rester en vie, afin que les autres ne souffrent pas de mon absence de ce monde.


Je refuse de succomber aux mains de l’adversité si je peux empêcher un tel événement, en particulier s’il menace de traumatiser mon bien-être mental. Pourquoi diable voudrais-je des ennemis qui s’opposeraient délibérément à moi ? Peut-être que certains d’entre vous partagent ce sentiment. Je m'efforce d'apprendre de toutes les sources pour améliorer ma sagesse et assurer la sécurité dans ma vie et de mes projets.


Je philosophe autant que j’apprends car je sais que sans connaissance et sans sagesse, je reste, par défaut, bien plus imparfait. Et il est illogique de vouloir être inutilement imparfait dans un monde qui peut vous punir impitoyablement pour cela.


J'aspire à devenir une personne plus sage, afin de ne pas commettre d'actions que je regretterais d'avoir faites, et aussi de faire de meilleurs choix. Je recherche la sagesse non pas en embrassant aveuglément les expériences quotidiennes, mais en adoptant une approche stratégique, comme le ferait un joueur d'échecs planifiant ses mouvements de manière calculée. La réflexion à long terme augmente les chances de succès.



Chaque décision que nous prenons peut être renforcée par la sagesse, obtenue grâce à un examen et une planification minutieux. Ce principe s’applique universellement. Chaque élément d’information, aussi insignifiant soit-il, a le potentiel de protéger le décideur et ses actifs contre des conséquences regrettables qu’il s’inflige lui-même.


Je me permets de commettre des erreurs mineures, car elles constituent des leçons précieuses pour comprendre comment les éviter et pourquoi il est nécessaire de les éviter. Cela s'appelle faire des tests, par l'expérimentation de façon empirique.


Le chemin caché vers la sagesse


Vous ne connaîtrez jamais complètement ces erreurs. Je ne les dévoile pas. Je reste dans le mystère pour une bonne raison. Et moi seul sais ce qui se passe dans mon subconscient, que j'ai visité lors de mes méditations.


Partie 2 : Distiller la sagesse à partir d'exemples de cas externes


Leçons des erreurs à partir de dessins animés


Ayant commis de nombreuses erreurs tout au long de ma vie --- je me suis consacré à examiner méticuleusement et à éviter de tels faux pas, pour ne plus les refaire, et pour que d'autres ne souffrent pas inutilement à cause de moi (et vice versa).


J'observe le monde qui m'entoure depuis le sanctuaire de mon ermitage mental, j'engage des conversations avec des individus familiers etaussi des inconnus, et je me plonge même dans des dessins animés pour enfants pour mieux comprendre comment éviter de reproduire la bêtise de ces personnages comiques.


Les méchants me fascinent particulièrement, car ils succombent souvent à l’échec en essayant d’empêcher la victoire du héros. Même si certains méchants parviennent à atteindre leurs objectifs, leurs victoires sont souvent éphémères, comme la courte période pendant laquelle j'ai connu mon défunt grand-père. La nature destructrice du méchant est celle qui peutnuire àson propreplanen commettant des erreurs qu'il n'aurait pasdûcommettre, garantissant ainsi la durée et le bénéfice de ses réalisations.


Comment la méchanceté à courte vue mène à de puissantes chutes


Scar du "Roi Lion" constitue une rare exception parmi les méchants classiques de Disney, accédant avec succès au trône grâce à la tromperie et à la manipulation. Cependant, son règne fut écourté en raison de son incapacité à éliminer personnellement son neveu, Simba, qui le renversa finalement. Le défaut fatal de Scar résidait dans sa dépendance à l'égard de ses acolytes stupides, le clan Hyena, pour exécuter Simba. Si les raisons de son inaction restent mal comprises, sa décision s’est avérée fatale à sonrègne, des années plus tard, lorsque Simba est devenu adulte. Les Hyènes étaient trop confiants et sous-estimaient le fait que Simba pourrait vouloir se venger de la mort de son père.


De même, le professeur Ratigan, l'antagoniste d'un autre film de Disney, "Basil, détective privé  ", a commis une erreur cruciale en ne parvenant pas à assurer la disparition de son ennemi juré, le détective Basil. Au lieu d'éliminer Basil de manière décisive, Ratigan l'a simplement piégé dans un piège à souris, dont il a réussi à s'échapper. Dans ce cas également, le méchant a sous-estimé la capacité du héros à échapper à la tentative de meurtre.


L’effet boule de neige des oublis


Percevez-vous le modèle ? Les méchants sont souvent victimes d’erreurspar négligence, qui conduisent finalement à leurperte. Cette analogie ressemble àl'effetboule de neige, où un seul faux pas peut transformer une boule de neige inoffensive en une force redoutable, capable de faire dérailler vos plans etéchouervos aspirations. Ce qui peut conduire à votre chute, c’est cerevers mineur dont vous n’avez pas réussi à voir son potentiel dangereux.


Les principes régissant un domaine peuvent sans aucun doute être appliqués à diverses facettes de la vie, y compris à des sujets apparemment juvéniles comme les dessins animés pour enfants. C’est à partir de là que la fiction peut effectivement être enseignée lorsqu’une partie de son contenu peut être appliquée à la vie réelle. A part ça, c'est un piètre professeur dela réalité.


Dernière partie : ce qui nous empêche de réussir nos projets


La voie sage : donner la priorité à la croissance


Je crois fermement que la liberté d'expression (même si elle a ses avantages), l'impulsivité et même l'hédonisme servent d'excuses pour négliger son potentiel de croissance intellectuelle. Alors que la liberté d'expression constitue un droit fondamental dans une société démocratique, l'impulsivité représente un trait de personnalité et l'hédonisme incarne une perspective philosophique ----- aucun de ces facteurs ne doit diminuer notre capacité inhérente de sagesse, qui se définit par le calcul,le choix selon unplan.


Les trois concepts ont une chose en commun : ils peuvent nous empêcher d’être plus sages. Tout cela à cause de quelque chose qu’on appelle le désir. Le fait que nous désirions faire quelque chose ne signifie pas que nous devrions le faire, si ce désir a le pouvoir de diminuer nos propres ambitionset réalisations. Examiner nos désirs est donc impératif afin de comprendre les conséquences des actions qui peuvent s’ensuivre.


Pourquoi nous ne devrions pas fuir nos problèmes etaller au delà des déceptions actuelles


Beaucoup d’entre nous cherchent à échapper à leurs problèmes, ou du moins tentent de le faire. Bien que certaines situations et entités, comme la rencontre d’un ours dans la nature, appellent à l’évitement, cela n’enlève rien à notre capacité à gérer efficacement les défis inévitables en général.


Lorsque vous êtes prêt à faire ce qu’il faut pour atteindre un objectif, accomplir des tâches peut être beaucoup plus facile. Nous pouvons apprendre à faire face à des personnes difficiles, à des difficultés financières, à des maladies et à des handicaps. Même si certains problèmes sont inévitables, je crois fermement que nous possédons tous une capacité d’amélioration.


La clé réside dans l’engagement. Lorsque nous sommes véritablement engagés envers un objectif, des tâches apparemment intimidantes deviennent des étapes gérables en cours de route. Cet engagement alimente un état d’esprit de croissance, dans lequel nous considérons les défis comme des opportunités d’apprendre et de s’améliorer. Dans cette perspective, nous pouvons développer les compétences nécessaires pour faire face à un large éventail d’obstacles.


« Dans un état d’esprit de croissance, les gens croient que leurs capacités les plus fondamentales peuvent être développées grâce au dévouement et au travail acharné – le cerveau et le talent ne sont que le point de départ. Cettefaçon de voircrée un amour de l’apprentissage et une résilience essentielle à un grand accomplissement. Le blog de la Renaissance''


L'art de lagestion, alimenté par la croyance en soi et en l'humanité


La vie nous réserve unéventailde problèmes et de défis : des personnes difficiles, des revers financiers, des maladies et même des handicapsà surmonter. Cependant, ces problèmes ne sont pas insolubles, alors ne vous victimisez pas. En développant des mécanismes d’adaptation et en libérant notre génie intérieur, nous pouvons apprendre à surmonter ces difficultés plus facilement.



Par exemple, face à une personnalité difficile, les stratégies d’intelligence émotionnelle peuvent nous aider à gérer les interactions et à minimiser les conflits. Les revers financiers peuvent nécessiter une plus grande sagesse en matière financière. La maladie nécessite souvent une combinaison de traitements médicaux et d’ajustements du mode de vie. Et pour les personnes handicapées, l’accent mis sur des techniques uniques et des technologies d’assistance peut améliorer considérablement la qualité de vie.


Pensez à long terme, non seulement pour réussir, mais aussi pour avoir une vision d’une vie meilleure.


Ma foi en l’humanité s’étend à ma propre confiance en moi. Je suis peut-être continuellement déçu, comme je devrais l’être, mais je refuse de céder aux mesquines généralisations.


Il est contre-productif d’entretenir des sentiments d’amour pour une personne qui a rejeté vos avances à plusieurs reprises et qui est actuellement dans une relation engagée. Il est contre-productif d’aspirer à un passé qui ne reviendra jamais. Il est très productif de travailler pour un monde dans lequel vous voulez vivre. Concevoir un plan et lemettre en œuvre    jusqu'à ce que son applicationse réalise dansvotreentourage,dans celui des autres.


Ousur la Terreentière.


156 views0 comments

Commentaires


Tomasio A. Rubinshtein, Philosocom's Founder & Writer

I am a philosopher from Israel, author of several books in 2 languages, and Quora's Top Writer of the year 2018. I'm also a semi-hermit who has decided to dedicate his life to writing and sharing my articles across the globe. Several podcasts on me, as well as a radio interview, have been made since my career as a writer. More information about me can be found here.

image.jpg
bottom of page