top of page

How to Find Purpose

Updated: May 28


(French translation by Mr. Roland Leblanc. English Below)

Le monde d'aujourd'hui est un endroit sans but pour vivre et agir. Nous pouvons interagir avec nos familles, nous engager dans notre travail et faire tout ce que nous aimons faire pendant nos temps libres. Nous faisons tout cela sans nous soucier du sens de tout cela : la routine, les activités auxquelles nous consacrons une grande partie de notre vie, etc. Cela peut conduire à l'ironie de ressentir un vide intérieur malgré toute la prospérité matérielle dans laquelle la plupart d'entre nous vivons et et de laquelle nous consommons régulièrement. Beaucoup d'entre nous, par exemple, vont travailler en sachant comment les choses doivent être faites, mais pas pourquoi elles doivent être faites, généralement pas bien au-delà du fait de générer les revenus nécessaires pour payer nos factures. Parce que le sujet du but est largement absent de notre vie quotidienne et que nous n'en apprenons pas assez sur son importance à l'école, il nous reste trois options, dont l'une est absolue et malheureuse. Nous pouvons soit trouver un cadre externe pour nous fournir le but qui nous manque mais que nous cherchons, soit créer notre propre but dans la vie par la connaissance de soi et la contemplation, soit nous suicider. Malheureusement, la plupart des gens choisissent de tout arrêter ou, du moins, de trouver le but dont ils rêvent tant dans une communauté différente de la leur, comme les religions, les sectes, les amis et les conjoints. Je crois que la meilleure façon de trouver un but dans la vie est de créer le nôtre. Cela peut se faire par la connaissance de soi et la contemplation, et en se posant les grandes questions sur la vie, l'univers et tout le reste. Cela peut également être fait en essayant de nouvelles choses, en explorant différents intérêts et en rencontrant de nouvelles personnes. Lorsque nous trouvons quelque chose qui nous passionne, cela nous donne un sens et un but à notre vie. Si vous avez du mal à trouver un but dans votre vie, je vous encourage à explorer vos options. Il existe de nombreuses façons de trouver un but, et c'est à vous de trouver celle qui vous convient le mieux. Le problème avec la troisième option, qui est le suicide, c'est qu'elle ne résout rien dans cette vie elle-même. Cela ne fait que mettre fin à la vie, pas au problème qui dérange celui qui est vivant. Se tirer une balle en faisant un test, par exemple, ne vous rapportera pas un A+ à ce test. C'est la forme ultime d'évasion qui ne résout rien d'autre que sa souffrance, et en même temps cause un chagrin évitable à ceux qui vous sont chers. Par conséquent, cette solution ne doit pas être considérée comme la solution la plus sage et la plus efficace au problème du vide interieure dans sa vie.

La première option, la recherche d'un objectif externe, principalement réalisée en socialisant avec les autres, peut être très bien lorsque le cadre choisi n'est en aucun cas nocif ou dangereux pour le chercheur d'objectif. Les religions et les sectes/cultes, bien qu'elles puissent apporter beaucoup de bonheur dans la vie, certaines d'entre elles pourraient éventuellement faire plus de mal que de bien, surtout lorsque le groupe en question est petit ou secret, ce qui pourrait alors être considéré comme une secte, et être considéré comme tel, quand il est trop tard. C'est pourquoi, chaque fois que vous recherchez un objectif externe, vous pouvez mettre votre vie en danger sans même le savoir à ce moment là, comme l'ont fait de nombreux adeptes de Jim Jones lorsqu'ils l'ont rejoint pour la première fois. personne ne s'attendait à se retrouver dans un suicide collectif dans un pays reculé d'Amérique du Sud.


Par conséquent, en mettant de côté la question de savoir si l'idéologie de ce cadre est vraie ou fausse, faire partie de quelque chose de plus grand que vous peut être bénéfique à la fois pour vous et pour les autres ou nuisible, selon l'ensemble d'actions de ce cadre et son destin possible. De plus, vous devez tenir compte du fait que certains de ces cadres peuvent essayer de vous limiter au nom de leurs foi/objectifs. Ainsi, en choisissant un leader externe, non seulement vous pouvez vous mettre en danger (à moins qu'il n'y ait pratiquement aucun risque spécifiquement), mais aussi limiter vos propres libertés individuelles au nom de l'appartenance à la mentalité du troupeau. Le moyen final d'atteindre un but est plus difficile que le moyen pratique de laisser les autres vous le fournir ; atteindre un objectif principalement ou purement par vous-même est quelque chose qui nécessite de la persévérance, de la résilience mentale et, plus important encore, la capacité d'être seul pendant de longues périodes de temps. La socialisation vous a peut-être appris que ne rien faire et juste penser est soit improductif, soit une perte de temps, mais le fait est que si vous ne consacrez pas assez de temps à être, pour ainsi dire, à votre propre cause de « connaissance de soi», et arriver à mieux vous connaître comme toute autre personne le ferait, atteindre un but dans ce monde ne sera pas une quête facile. Il est prudent de supposer que la plupart de ceux qui ne consacrent pas ce temps à être seuls, avec un minimum de stimulation possible, gaspillent leurs années, errant à travers le monde, à la recherche de quelque chose qui peut être trouvé à l'intérieur d'eux? Quel est ce quelque chose, vous me demandez? Ce quelque chose est simplement vous-même, au-delà des cadres du Monde Extérieur ; le moi comme quelque chose qui existe en tant que soi, et non comme par rapport à autre chose,en d'autres mots ; le soi qui se distingue comme une unique entité. Avec ce soi bien identifié, vous pouvez éventuellement connaître mieux ce monde, ce qui vous va le mieux, et ce qu'il vaut mieux éviter, sans nécessairement avoir à en faire l'expérience. Une fois le soi atteint en le rencontrant en privé et en l'écoutant, la vie peut devenir plus claire, plus compréhensible, par rapport à vous-même, sans que les relations qui vous entourent vous en empêchent.


Pendant une grande partie de ma vie, je n'avais aucune idée que j'allais devenir philosophe. Ce n'est que par coïncidence que j'ai rencontré le terme « philosophie », lorsqu'on m'a posé à l'école primaire la question : « Qu'est-ce que la philosophie ? » J'ai toujours aimé être seul et juste penser à des choses, mais je n'ai jamais eu de mot pour ça au-delà de me savoir "être seul".


Ce n'est que bien plus tard dans la vie que j'ai réalisé, à travers la solitude, que peut-être que philosopher est ma voie dans la vie, et peut-être que si je n'étais pas assez seul, en pensant à ma place dans le monde, je ne serais pas philosophe aujourd'hui . Ceci est juste un exemple personnel de la façon dont l'art de la solitude m'a aidé à devenir un homme plus motivé, qui pendant une grande partie de sa vie s'est senti vide de sens, malgré la prospérité matérielle dans laquelle je me trouvais.


Peut-être que mon exemple peut vous aider aussi, à comprendre l'importance d'être seul comme une opportunité de mieux vous connaître et de parvenir à un aboutissement concernant votre but dans la vie. Comme je l'ai déjà écrit, il faut se rappeler que le but n'a pas à être absolu, ce qui signifie qu'il n'a pas à exister pendant toute une vie. C'est parfaitement bien de trouver plusieurs significations, qui parfois existent même les unes dans les autres. Rappelez-vous que la vie est une planche à dessin et que vous êtes l'artiste, et lorsque d'autres artistes essaient de peindre au-delà de leurs territoires pour envahir le vôtre, repoussez-les et battez-vous pour votre liberté de choisir, votre liberté de découvrir et votre liberté de créer.


*******************************


(English, original)


The world today is a very purpose-less place to live and act in. We may interact with our families, commit to our jobs and do whatever we like to do in our free time. We do all of this with little to no concern about the meaning of it all: the routine, the activities we dedicate large portions of our lives to, and so forth. This can lead to the irony of feeling inner emptiness despite all the material prosperity most of us live in and consume on a regular basis. Many of us, for instance, go to work knowing how things need to be done, but not why they should be done, usually not far beyond the fact of generating revenue required to pay our bills.


Because the topic of purpose is largely absent in our daily lives, and we don't learn enough about its importance in school, we are left with three options, one of which is absolute and unfortunate. We can either find an external framework to provide us with the purpose we lack yet seek, create our own purpose in life through self-knowledge and contemplation, or commit suicide. Unfortunately, most people either choose to end it all or, at least, find the purpose they so crave in a community different than theirs, such as religions, cults, friends, and spouses.


I believe that the best way to find purpose in life is to create our own. This can be done through self-knowledge and contemplation, and by asking ourselves the big questions about life, the universe, and everything. It can also be done by trying new things, exploring different interests, and meeting new people. When we find something that we are passionate about, it gives us a sense of purpose and meaning in life.


If you are struggling to find purpose in your life, I encourage you to explore your options. There are many different ways to find purpose, and it is up to you to find what works best for you.

The problem with the third option, AKA suicide, is that it doesn't solve anything in life itself. It only ends life, not the problem which bothers one's within the living. Shooting yourself while doing a test, for example, will not get you an A+ on said test. It is the ultimate form of escapism that solves nothing but one's suffering, and at the same time causes avoidable grief to those who are dear to the self-victim. Therefore, this solution should not be considered as the wisest, most productive solution to the problem of internal void in one's life.


The first option, of external purpose-seeking, mostly done through socializing with others, can be all well and good when the chosen framework is not harmful or dangerous in any way to the purpose-seeker. Religions and sects/cults, while can bring much happiness to one's life, some of them could bring more harm than good eventually, especially when the group at hand is either small or secretive, which then could be considered a cult, and be considered as such, when it's too late. Hence why whenever you're looking for an external purpose-giving, you could put your life at risk without even knowing it at the time, as did many of Jim Jones' followers when they initially joined him; no one expected to end up in a collective suicide in a remote South American country.


Therefore, putting aside the issue of whether that framework's ideology is true or false, becoming a part of something greater than you can be beneficial to both you and others or harmful, depending on that framework's set of actions and its possible fate. Additionally, you should take into account that some of these frameworks may try to limit you in the name of their faith/goals. Thus, by choosing an external leader, not only you can put yourself at risk (unless there is practically no risk at all specifically), but also limit your own individual freedoms in the name of being a part of the herd mentality.


The final way to attain purpose is harder than the convenient way of letting others feed it to you; attaining purpose mostly or purely by yourself is something that requires persistence, mental resilience, and most importantly, the ability to be alone for long periods of time. You might have been taught by socialization that doing nothing and just thinking is either unproductive or a waste of time, but the thing is, if you do not dedicate enough time to be, so to speak, your own "acquaintance", and get to know yourself better like any other person, attaining purpose in this world will not be an easy quest.


It's safe to assume that most of those who do not dedicate this time to be by themselves, with minimal stimulation as possible, waste away their years, wandering across the world, searching for something that can be found within? What is that something, you may ask? That something is simply yourself, beyond the frames of the External World. the self as something that exists as itself, and not as a relation to something else, to dictate it; the self that is distinguishable as a single entity.


With that closely-pure self, you can eventually know better in this world, what does fit you best, and what is best avoided, without necessarily having to experience it. Once the self is attained through meeting it in private and listening to it, life can become clearer, more understandable, in relation to yourself, without the former relations hindering you from doing so.

For a large portion of my life, I had no idea I was going to be a philosopher. It was only by coincidence that I ever encountered the term "philosophy," when I was asked in elementary school the question, "What is philosophy?" I always liked to be by myself and just think about things, but I never had a word for it beyond "being alone."


It was only much later in life that I realized, through solitude, that perhaps philosophizing is the way for me in life, and perhaps if I wasn't alone enough, thinking about my place in the world, I would not be a philosopher today. This is just a personal example of how the art of solitude has helped me become a more purpose-driven man, who for much of his life felt empty in meaning, despite the material prosperity I was in.


Perhaps my example can help you, too, understand the importance of being alone as an opportunity to get to know yourself better, and to reach a conclusion regarding your purpose in life. As I wrote before, one should remember that purpose doesn't have to be absolute, meaning that it doesn't have to exist for the entirety of one's life. It's perfectly fine to find multiple meanings, which sometimes even exist within one another. Remember that life is a drawing board and you are the artist, and when other artists try to paint beyond their territories, push them back and fight for your freedom to choose, your freedom to discover, and your freedom to create.

567 views1 comment

1 Comment


Roland Leblanc
Roland Leblanc
Sep 24, 2020

Personally I found my purpose after going through study of numerology and tarot cards study; and also, after going through a creative introspection process that I was suggested to undergo`...

I started to write what was coming to my mind each day for : 90 minutes, and, I did this for 3 months; the results were thin, but, it was a start of a truth seeking process that has no end`...

And now, I use this new acquired awareness of Self as a guidance for what is coming up on a day by day affair?

Note: there is a video that I found interesting; it is about : Le Chemin Intérieur (the inner path)`...

link:

https://www.youtube.com/watch?v=iuG_9PiU2sE&t=12s

Featuring Mrs Suzanne Renardat

Like

Tomasio A. Rubinshtein, Philosocom's Founder & Writer

I am a philosopher from Israel, author of several books in 2 languages, and Quora's Top Writer of the year 2018. I'm also a semi-hermit who has decided to dedicate his life to writing and sharing my articles across the globe. Several podcasts on me, as well as a radio interview, have been made since my career as a writer. More information about me can be found here.

צילום מסך 2023-11-02 202752.png
bottom of page