top of page

The Art of Writing a Philosophy Article -- How To Master It

Updated: Mar 24




A man writing on a book.

(French translation by Mr. Roland Leblanc. English version, below)


L'art d'écrire un article de philosophie – Comment en maîtriser l'écriture


(Remarque : « Art » est utilisé dans cet article comme synonyme de savoir-faire)



**************************


Un bon philosophe est celui qui consacre et sacrifie des éléments  pour aiguiser et clarifier son intellect. Malgré le rôle modèle qu'il joue,,de nombreux éléments empêchent, en fin de compte, la manière de penser, de devenir meilleur et d'exceller dans la pensée cognitive de celui-ci. Éliminez-les et votre intellect pourra être plus pur et ainsi vous accorder un meilleur accès à son potentiel inexploité.


Au fond de nous, nous sommes capables de plus que ce que nous pourrions penser. L'intellect est un portail vers de nombreuses idées et connaissances. Certaines d’entre elles pourraient être applicables à la réalité, voire même être pratiques, tandis que d’autres relèvent du domaine de la théorie abstraite. Cependant, afin de promouvoir la pensée philosophique, nous devons nous concentrer sur la philosophie pratique, car l'aspect pratique est la clé de la pertinence de la philosophie.



Considérez la philosophie complètement inutile et vous risquez d’ignorer le fait qu’elle est également pratique et peut apporter beaucoup d’aide et de bénéfices à l’humanité. Montrez aux gens qu'ils peuvent philosopher pour des efforts pratiques, et vous pouvez les aider à penser par eux-mêmes et à résoudre les nombreux problèmes qui existent et à prospérer dans notre monde imparfait. Utilisez la philosophie et vous pourrez réduire cette mentalité de troupeau.


Un excellent article de philosophie est le produit d’une réflexion claire. En désencombrant votre esprit des distractions, des erreurs inconscientes et des préjugés, vous pouvez perfectionner votre capacité à philosopher au point de produire une œuvre qui peut apporter de nombreux avantages à ce monde.


Le philosophe lucide n’est pas seulement un penseur abstrait. Il n'utilise pas qu'une partie de son intellect. Il résoud également les problèmes. Il utilise la logique pour détecter les failles des raisonnements et montrent comment ces raisonnements peuvent être corrigés, en améliorant les failles. Ainsi, la philosophie est un outil d’amélioration.


Dans un certain sens, le philosophe est comme un maître d’œuvre. Il observe les bâtiments et analyse leurs défauts. Son objectif est de s’assurer que ces défauts soient réduits au minimum en les critiquant et en proposant des moyens d’améliorer la stabilité en tant que structures. Après tout, c’est la raison qui maintient votre structure logique stable et durable.


Ceux qui craignent les critiques peuvent avoir du mal à s’améliorer lorsqu’ils le peuvent. En d’autres termes, leur propre crainte d’être blessé les empêche de trouver des solutions qui pourraient leur permettre d’être moins blessés. Par conséquent, il serait tout à fait raisonnable que le philosophe et le lecteur de philosophie acceptent la vulnérabilité comme faisant partie de la vérité même dans laquelle ils sont investis. Être moins insulté en utilisant la raison peut également aider.


Lors de la création d’un article, l’artisan philosophique doit avoir l’esprit clair et ne pas laisser ses propres émotions l’empêcher de fournir un produit de qualité. Dans un sens, c’est comme beaucoup d’autres savoir-faire.


Pour obtenir un bon produit, le rédacteur de l’article ne doit pas se laisser distraire par la faim, des problèmes non pertinents, la soif, etc. Dans le monde d'aujourd'hui, cela inclut les nombreuses distractions technologiques, telles que les médias sociaux.


Un écrivain qui se soumet à la procrastination pourrait avoir de grandes difficultés à devenir un bon écrivain. Ainsi, afin d’augmenter la productivité et l’efficacité, la procrastination doit être réduite au minimum, voire complètement supprimée, lorsque l’on se met au travail. J'ai moi-même abandonné mon smartphone parce qu'il interférait avec mes projets de devenir plus habile dans le métier de rédacteur d'articles. J'ai même déménagé dans mon propre ermitage en montagne, isolé, afin d'éliminer les tentations de la vie métropolitaine, où les activités récréatives me font rapidement perdre du temps et de l'argent.


La sérénité/être calme peut nous aider à mieux travailler


Je n'ai pas de regrets. Contrairement à beaucoup d'autres écrivains, je considère ce métier comme Walter White de "Breaking Bad" lui,  considère la cuisine. Plus qu'un travail de philosophie, c'est un art qui apporte satisfaction. C'est l'une des raisons pour lesquelles je choisis de vivre. C'est l'une des rares choses dans la vie qui me rend heureux. Écrire ou réorganiser un article de philosophie dans la solitude.. ahh.. c'est vraiment merveilleux. Cela me rend reconnaissant d'être en vie.


Afin de rendre un article de philosophie pertinent, vous devez non seulement parler à la raison de vos lecteurs, mais aussi à leur cœur. Bien qu’ils puissent se contredire comme l’eau et l’huile, il existe des cas où ce n’est pas le cas. Il existe des cas où l’appel à l’erreur émotionnelle ne s’applique pas, car il est possible de déclencher et d’intriguer une émotion sans l’utiliser comme substitut à la raison. En tant que tel, lorsque vous expliquez le raisonnement de votre argument, vous pouvez utiliser la rhétorique pour susciter l’émotion de vos lecteurs. De cette façon, vous les avez fait réagir sans que leurs émotions compromettent le raisonnement de votre article. C'est une chose difficile à maîtriser.


Le but de rendre vos lecteurs émotifs est de leur donner envie de vous lire davantage. En vous lisant davantage, vos écrits peuvent devenir plus pertinents qu'autrement. Utilisez entièrement la logique, comme si vous étiez une machine, et vous pourriez vous aliéner certains de vos lecteurs. Rétrospectivement, je sais aussi ceci : On peut aussi aliéner les lecteurs en se concentrant trop sur les émotions négatives. 


En parlant aux gens, j'ai découvert à quel point ils sont faibles face à la douleur et à la souffrance, même si les deux ne signifient plus grand-chose pour moi. Après avoir souffert de douleurs post-traumatiques pendant 15 ans, je réalise aujourd’hui à quel point cela m’a rendu résilient.


Cependant, j’ai oublié le fait que beaucoup de gens ne sont pas comme ça. Peut-être que la majeure partie de l’humanité n’est pas comme ça. C'est ainsi que la vertu peut aussi être un obstacle : lorsque vous avez du mal à vous connecter avec vos lecteurs, en raison de barrières comme celles-là.


Ainsi, vous devez recevoir les commentaires de vos lecteurs afin de mieux les comprendre, de comprendre ce qu'ils désirent et ce qu'ils veulent éviter. Même si la philosophie est l’étude de la vérité, toutes les vérités ne sont pas désirées, même par les lecteurs de philosophie eux-mêmes. Paradoxalement, c’est la peur de la douleur et de la souffrance qui leur fait obstacle, même si elle ne me gêne pas.


Étudiez les erreurs logiques, étudiez les préjugés. Soyez ouvert et réalisez que vous étiez en faute lorsque vous avez écrit quelque chose d'illogique ou d'incorrect. Ne vous laissez pas insulter par la réalité de votre propre imperfection. Ne soyez pas surexcité lorsque vous pouvez simplement corriger les erreurs que vous avez commises, après avoir compris pourquoi il s'agissait d'erreurs. La surexcitation face à la réalité ne vous aidera pas. Vous améliorer en tant qu’artisan d’articles le fera.


Efforcez-vous d’atteindre la perfection, mais n’espérez pas l’atteindre en un jour. Attendez-vous plutôt à être aussi bon que possible ou aussi proche de la perfection que possible. C’est ainsi que vous rédigez des articles de haute qualité que vos lecteurs souhaitent lire.


Améliorez la confiance de vos lecteurs en vous en ajoutant des sources qui confirment vos idées. L'ajout de sources crédibles sur Internet, et même à partir de livres, peut renforcer vos positions ainsi que votre propre position de philosophe. Ne vous fiez pas uniquement à vos propres expériences internes. C’est ce qu’on appelle l’erreur anecdotique.


Et il est facile de se méfier des histoires purement personnelles sans confirmation extérieure. Il est également facile de les fabriquer, comme cela peut se faire dans le cadre de la propagande. Un philosophe n’est pas favorable à la propagande et son travail n’est pas non plus considéré comme de la propagande. Ils sont des chercheurs de vérité et non des promoteurs de programmes politiques ou autres. En tant que tel, le philosophe n’est pas nécessairement un idéologue.


Créez des hyperliens entre vos propres œuvres afin d’éviter de vous répéter inutilement. Cela permettra également à vos lecteurs d’étudier davantage votre travail et d’améliorer l’expérience utilisateur. Un article qui possède à la fois des sources externes et internes est donc un très bon article. Un article plus fiable et qui a plus d’autorité. Dans l’ensemble, le rédacteur principal de l’article doit être celui dont le contenu constitue un blog qui fait autorité. Il en va de même en philosophie, sans la nécessité de diplômes, mais la nécessité d’intelligence.


Les émotions peuvent altérer votre jugement, c’est pourquoi elles peuvent contraster avec la logique. Elles ne contrastent pas lorsqu'elles sont utilisées comme moyen de motiver vos lecteurs à lire votre logique. C’est la merveille de la logique verbale et son avantage sur la logique du code. Il n’y a aucune émotion dans le codage. Mais il y en a bien plus dans la communication verbale. Utilisez-le à votre avantage pour remonter le moral de vos lecteurs et susciter l'inspiration dans leur cœur, en utilisant le charisme et la confiance.


Cependant, si vous êtes trop confiant, votre jugement peut également en être altéré. Lorsque la motivation de votre logique vient de la confiance et non du désir de vraiment comprendre la réalité, vous pouvez favoriser un mauvais raisonnement sans en être conscient. Gardez votre confiance sous contrôle en abordant  d’autres aspects du sujet que vous traitez

C'est, bien sûr, à moins que vous ne vous concentriez spécifiquement sur un aspect d'un sujet (comme lorsque vous écrivez spécifiquement sur le « côté obscur » d'un problème, ou sur son « côté controversé ». Alors ce sont les exceptions).


Comme pour tout autre métier, cela prend du temps, de l’expérience et peut aussi nécessiter un échec. Mais au final, au nom de la qualité de votre produit, cela  vaut la peine de faire tous ces efforts dans vos travaux.


Il y a une raison pour laquelle certains philosophes sont considérés comme grands, ou du moins bons. Il y a une raison pour laquelle leurs contributions sont admirées depuis des siècles, voire des milliers d’années. Leurs contributions ont réussi à atteindre un très haut degré de pertinence, et les gens peuvent encore aujourd’hui les étudier et y réfléchir.


Maîtrisez l'art de la rédaction d'articles, dans un monde où les gens lisent de moins en moins de livres, et vous aussi pouvez avoir une chance de devenir un philosophe, considéré comme aussi grand que Socrate, Sun Tzu, etc.


N'hésitez pas à me poser des questions dans les commentaires tant que vous acceptez les règles de respect et de politesse de Philosocom.


Note finale : certains me connaissent comme le philosophe mort-vivant. C’est parce que, quand je philosophe, je suis comme un mort-vivant métaphoriquement. Je me détache des distractions inutiles, et même de mes propres sensations, afin de me concentrer sur le travail à accomplir, et quand je le fais, je peux même ne voir que l'écran et les mots devant moi et rien d'autre. C’est ce qu’on appelle l’état d’hyperconcentration. L'hyperfocus est un caractéristique commune chez les personnes Asperger. Pour assurer une hyperfocus optimale, je fais tout ce qui est nécessaire.


Et lorsque vous êtes régulièrement hyperconcentré, vous risquez d’oublier, empiriquement, que vous êtes un être humain. Celui qui est capable d’interactions sociales, celui qui est capable de donner et de recevoir de l’affection. Vous pouvez perdre contact avec la réalité « terrestre » en vous concentrant trop sur la réalité « plus profonde ».


Et à ce titre, même si je passe la plupart de mes journées dans mon ermitage et même si je n'ai que 25 ans, j'ai acquis beaucoup plus de connaissances que la plupart des personnes bien plus âgées que moi, qu'elles soient des lecteurs réguliers ou des apprentis.


La pratique rend parfait, et en plus d'avoir peu de formation formelle en philosophie, je suis considéré par certains comme un maître en philosophie. Fondateur de ma propre école de pensée et d'idéologie politique, et inventeur d'une technique mentale qui m'a permis de me libérer d'une période temporaire d'handicap physique. J'ai également contribué à la découverte de plusieurs erreurs logiques.


Si vous souhaitez devenir mon apprenti, faites-le moi savoir par mail. Les apprentis recevront une newsletter spéciale tous les jeudis. En étant mon apprenti, vous me motiverez à re-travailler davantage mes articles. C'est une situation gagnant-gagnant. Pensez-y.


***************************


(English version, here)


(Note: "Art" is used in this article as synonymous to craftsmanship)


**************************


A good philosopher is one who dedicates and sacrifices elements in the name of sharpening and clarifying their intellect. A paragon of reason, many elements are, ultimately, in the way of one's thinking, from becoming better, and from excelling in cognitive thinking. Put them out of the way, and your intellect can be purer and thus, grant you greater access to its untapped potential.


Deep inside, we are capable of more than what we might think. The intellect is a portal to many ideas and insights. Some of them could be applicable to reality, and even be practical, while others are in the realm of abstract theory. However, in order to promote philosophical thinking, we must focus on practical philosophy, as practicality is key to philosophy's relevance.


Deem philosophy completely useless, and you may ignore the fact that it is also practical and can bring much help and benefit to humanity. Show people that they can philosophize for practical efforts, and you can help them think for themselves, and help solve the many problems that exist and prosper in our flawed world. Use philosophy, and you can reduce herd mentality.



An excellent philosophy article is a product of clear thinking. By decluttering your mind from distractions, unconscious fallacies and biases, you can hone your ability to philosophize to the point of producing a piece that can bring much benefit to this world.


The clear-minded philosopher is not only an abstract thinker. That is only part of one's intellect. They are also a problem solver. They use logic in order to detect flaws in reasonings, and point out how these reasonings can be fixed, by improving the flaws. Thus, philosophy is a tool for improvement.


In a sense, the philosopher is like a construction supervisor. They observe buildings and analyze their flaws. Their purpose is to make sure these flaws are reduced to a minimum by criticizing them, and offering ways to improve their stability as structures. After all, it is reason that keeps your logical structure stable and durable.


Those who fear criticism may struggle to improve when they can improve. In other words, their own worries of being hurt, stand in their way for solutions that could make them be hurt less. Therefore, it would only be reasonable for the philosopher and the philosophy reader to accept vulnerability as part of the very truth they are invested in. Being less insulted using reason can also help.


When crafting an article, the philosophy craftsman must have a clear mind, and not let their own emotions stand in their way of providing a quality product. In a sense, it is like many other craftsmanships.


For a good product, the article writer must not be distracted by hunger, irrelevant problems, thirst, and so on. In today's world, that includes the many technological distractions out there, such as social media.


A writer who submits to procrastination might find great difficulty in being a good writer. Thus, in order to increase productivity and efficiency, procrastination must be kept to a minimum, if not removed entirely, when one is set to work. I myself discarded my smartphone because it interfered with my plans of becoming more skillful in the article-writing craft. I even moved to a secluded mountain hermitage of my own in order to eliminate the temptations of the metropolitan life, where recreational activities are quick to waste my time and money.



I have no regrets. Unlike many other writers, I view this craft like Walter White from "Breaking Bad" views cooking. More than his own accomplice. It's one of the reasons I choose to live. It's one of the few things in life that makes me happy. To write or revamp a philosophy article in solitude.. ahh.. it is truly wonderful. Makes me grateful for being alive.


In order to make a philosophy article relevant, you must not only speak to the reason of your readers, but to their hearts as well. Although they may contradict each other like water and oil, there are cases where they are not. There are cases where the appeal to emotion fallacy does not apply, because it is possible to trigger and intrigue emotion without using it as a substitute for reason. As such, when you cover the reasoning of your argument, you can use rhetoric to make your readers emote. That way, you made them emote without their emotions compromising your article's reasoning. It is a difficult thing to master.


The point to make your readers emote is to make them desire to read you more. By reading you more, your writings can become more relevant than otherwise. Use logic entirely, as if you were a machine, and you may alienate some of your readers. In retrospect, I also know this: Alienating readers from your audience also be possible by focusing too much on negative emotions.


When speaking to people I found out how weak they are to pain and suffering, even though both no longer mean much to me. After I suffered from post-traumatic pain for 15 years, I now realize how resilient it made me.


However, I overlooked the fact that many people are not like that. Perhaps, most of humanity isn't like that. This is how virtue can also be an obstacle: When you may struggle to connect with your readers, due to barriers such as those.


Thus, you must recieve input from your readership in order to understand them better, to understand what they desire and what they want to stay clear from. While philosophy is the study of truth, not every truth is desired even by philosophy readers themselves. Paradoxical, but it is the fear of pain and suffering that stands in their way, even if it does not stand in my way.


Study logical fallacies, study biases. Be open to realize that you were at fault when you wrote something illogical or incorrect. Do not be insulted by the reality of your own imperfection. Don't get overexcited when you can just fix the mistakes you made, after understanding why they were mistakes. Overexcitement in face of reality won't help you. Improving yourself as an article craftsman, will.


Strive to perfection but don't expect to ever reach it. Instead, expect yourself to be as good as possible, or as close to perfection as possible. That is the way for you to write the high-quality articles that your readers want to read.


Improve the trust of your readers in you by adding sources that confirm your insights. Adding credible sources across the internet, and even from books, can reinforce your positions as well as your own position as a philosopher. Do not rely solely on your own internal experiences. That is known as the anacdotal fallacy.


And it is easy to distrust purely-personal stories without external confirmations. It is also easy to fabricate them, as it can be done in propaganda. A philosopher does not favor propaganda, nor have his/her work seen as propaganda. They are a researcher of truth, not an agenda promoter. As such, the philosopher isn't necessarily an ideologist.


Create hyperlinks between your own works in order to avoid repeating yourself unnecessarily. This will also allow your readers to study your work more, and improve user experience. An article that has both external and internal sources is therefore a very good article. An article that is more trusted and has more authority. Overall, the master article writer is one whose content makes an authority blog. The same goes in philosophy without the necessity of degrees, but the necessity of intelligence.


Emotions can impair your judgement, hence why they can contrast logic. They do not contrast it when they are used as a way to motivate your readers to read your logic. That is the wonder of verbal logic, and its advantage over the logic of code. There is no emotion in coding. But there is far more in verbal communication. Use it to your advantage to lift the spirits of your readers, and to spark inspiration in their hearts, using charisma and confidence.


Be overconfident, however, and your judgement can be impaired as well. When the motivation of your logic stems from confidence and not from the desire to truly understand reality, you may promote poor reasoning without your own awareness. Keep your confidence in check by entertaining other sides of the topic you are covering.


That is, of course, unless you focus specifically on one department of a topic (like when you write specifically on the "dark side" of an issue, or a "controversial side" of it. Then these are the exceptions).


Like with any other craft, it takes time, it takes experience, and it may takes failure as well. But in the end, in the name of the quality of your product, it might as well be worth all the effort and the sweat put into your works.


There's a reason why some philosophers are considered great, or at least good. There is a reason why their contributions are admired for centuries, if not thousands of years. Their contributions managed to reach a very high degree of relevence, and people may study and reflect upon them to this day.


Master the art of article-writing, in a world where people are reading books less and less, and you too can have a chance at becoming a philosopher, deemed as great as Socrates, Sun Tzu, and the like.


Feel free to ask me questions in the comments as long as you agree to Philosocom's rules.


Final note: I am known by some as the Undead Philosopher. That is because, when I philosophize, I am like a metaphorical undead. I detach myself from unnecessary distractions, and even from my own sensations, in order to focus on the work at hand, and when I do so I may even see only the screen and the words in front of me and nothing else. That, is known as the state of hyperfocus. Hyperfocus is a feature common among people with Asperger's. To ensure optimal hyperfocus, I do whatever necessary.


And when you are regularly hyperfocused, you may forget, empirically, that you are a human being. One that is capable of socially-based interactions, one that is capable of giving and recieving affection. You can lose touch with the "earthly" reality, by hyper-focusing on "deeper" reality.


And as such, despite spending most of my days in my hermitage, and despite being only 25, I know plenty of insights, and people far older than me, whether regular readers, or apprentices.


Practice makes perfect, and aside of having little formal education in philosophy, I am considered by some a philosophy master. Founder of my own school of thought and political ideology, and inventor of a mental technique that granted me freedom from a temporary period of physical disability. I also contributed the discovery of several logical fallacies.


If you are interested in becoming my apprentice, let me know by mail. Apprentices will get a special newsletter every Thursday. By being my apprentice, you will motivate me to further revamp my articles. It's a win-win situation. Do think about it.

202 views0 comments

Related Posts

See All

Comments


Tomasio A. Rubinshtein, Philosocom's Founder & Writer

I am a philosopher from Israel, author of several books in 2 languages, and Quora's Top Writer of the year 2018. I'm also a semi-hermit who has decided to dedicate his life to writing and sharing my articles across the globe. Several podcasts on me, as well as a radio interview, have been made since my career as a writer. More information about me can be found here.

צילום מסך 2023-11-02 202752.png
bottom of page