top of page

My Philosophy on the Gentleman -- Why We Should Become Ones

Updated: Apr 14


A man with a tie and respirator.

(French translation by Mr. Roland Leblanc. English Below)


Le terme "gentleman" définit une personne sensible aux autres, bien élevée et respectueuse. Alors que Nietzsche soutenait que le "surhomme" est la prochaine étape de notre développement, je crois qu'aujourd'hui, la prochaine étape est d'être des ‘’gentlemen’’ et des ‘’gentlewomen’’.


Par "messieurs", je me réfère à un idéal qui n'est pas exclusif aux hommes. Les femmes peuvent également posséder des traits de ‘’gentleman’’. Je ne vois aucune raison pour laquelle ils ne peuvent pas. J'utiliserai ce terme pour désigner les deux sexes (et les humains en général).


Le monde en ligne a normalisé des comportements très toxiques. De la cyberintimidation à la pêche à la traîne en passant par le fait de rabaisser à peu près tous ceux que nous n'aimons pas. Malheureusement, c'est devenu la norme à travers le monde d'agir comme un imbécile et de harceler les gens sans égard. Je ne dis pas que ces actes sont moralement interdits. Je dis qu'ils sont immoraux, et la dépravation morale est une caractéristique très commune.

Donc, être un gentleman signifie que vous avez un sens moral plus élevé. Vous direz « désolé » et « merci » par habitude, vous vous abstiendrez de rabaisser les autres et vous ne ferez pas preuve de malhonnêteté.


Par "malhonnêteté", j'entends les arnaques, qui sont aujourd'hui un moyen courant de gagner sa vie. Certains blogueurs peuvent copier et coller du matériel des autres blogs, le modifier un peu et prétendre qu'il s'agit de leur propre matériel original. Cela leur permettra de capitaliser sur le travail acharné des autres.


Et ainsi, un gentleman est non seulement honnête mais aussi fiable. S'ils jurent de faire quelque chose, il fera au moins un effort parce qu'il est digne de confiance. C'est pourquoi il est aussi professionnel dans son comportement.


Ce n'est pas seulement qu'il ne souhaite pas être licencié, mais aussi parce ce qu'il veut faire son travail comme prévu. Le gentleman est avant tout un être éthique. En l'absence de code moral, je ne dirais pas qu'il est bel et bien un gentleman.


Le monsieur est aussi calme mais pas forcément introverti. Ils n'ont pas besoin d'être des hommes à femmes, car les homosexuels peuvent aussi être des gentlemen, tout comme les personnes de n'importe quelle orientation sexuelle. Ils ne seront pas prompts à menacer qui que ce soit, et si quelqu'un les menace, ils essaieront toujours de garder leur sang-froid.


Et pour ceux qui ne le savent pas, l'éthique est une branche de la philosophie qui discute de ce qui est approprié et de ce qui ne l'est pas. Bien que je ne sois pas sûr qu'il existe une moralité universelle, je crois certainement que la moralité peut exister malgré tout. Tout le monde peut avoir un code de moralité, mais un vrai gentleman s'efforcera d'y être fidèle autant que possible.


D'après ce que j'ai compris, l'origine du terme est le mot latin "gentilis", ou "un homme de bonne famille" (une de ses définitions). Dans l'histoire anglaise, les gentlemen étaient une classe sociale qui se situait juste en dessous des rangs de la noblesse. Cette classe sociale était connue sous le nom de la petite noblesse.


Donc, il semble que la compréhension commune de ce qu'est un gentleman soit fausse. Un gentleman et un homme doux ne sont pas la même chose. L'homme et la femme doux sont plus doux et plus délicats en comparaison.


Le gentleman, en revanche, est plus stoïque et noble (bien qu'il ne fasse pas nécessairement partie d'une noblesse ou d'une royauté. Noble de caractère). Sentez-vous libre d'être une personne délicate, si vous voulez, mais je ne pense pas que ce soit une bonne idée d'en être une dans ce monde.


De plus, je soupçonne qu'un gentleman est plus courageux et mieux préparé à affronter l'adversité qu'un homme ou une femme doux. Pas toutes les adversités, nécessairement, mais une qui peut être résolue. Si la confrontation est inévitable, ils la supporteront et relèveront le défi.


Ils n'ont pas besoin d'être versés dans le combat, car l'adversité n'est pas seulement la violence physique. Si quelqu'un se plaint de son travail, il ne se plaindra pas mais verra comment le problème peut être résolu. Car ce sont des gens de parole, et ils ne veulent pas manquer à celle-ci si facilement.


Certaines critiques se font jour concernant le terme. Certains peuvent qualifier les gentlemen autoproclamés d'arrogants, de pompeux, etc. Même s'ils ne possèdent pas nécessairement ces traits. De plus, les "neckbeards" peuvent se considérer comme des gentlemen et donc être considérés comme prétentieux par les autres. Les "Neckbeards" sont essentiellement des personnes ayant de faibles compétences sociales qui ne parviennent pas à attirer les autres. Des nerds contemporains, essentiellement.


Certains « messieurs » peuvent également être des « chevaliers blancs » ou des personnes qui défendent d'autres personnes pour des raisons romantiques (même si les autres personnes, généralement des femmes, n'ont pas besoin de défense, virtuellement ou autrement).



Le sexisme ne m'intéresse pas. Je n'écris pas à ce sujet parce que je suis un homme. Je m'efforce d'être un gentleman parce que je souhaite être un meilleur être moral. Je veux respecter les autres, et vice versa. Pas par intérêt personnel mais parce que je n'aime pas les confrontations inutiles avec le monde.


Je souhaite également rester calme même en cas d'urgence, surtout s'il n'y a pas de danger réel. Je trouve un grand attrait à être stoïque et je veux gérer les choses de la meilleure façon possible à ce moment-là. Je suis fidèle à Philosocom comme un chien, et je souhaite m'améliorer à la fois en tant que philosophe et en tant que propriétaire du site.


Gandhi a dit que nous devrions être le changement que nous voulons voir dans le monde. Par conséquent, je suis M. Tomasio Rubinshtein, un gentleman. Prenez note de mon exemple si vous le désirez.


Certains pourraient me considérer comme un génie, mais je ne vois aucun but nécessairement à l'auto-glorification. Si j'avais l'air pompeux avant, c'est probablement parce que j'étais plus naïf.


Je peux piétiner certaines normes avec ma canne. C'est parce que je ne suis pas d'accord avec leur rationalité et je pense qu'une grande partie de mon pays est insolente et toxique, inutilement. Et je ne suis plus un homme hypersensible.


En résumé, si nous voulons réduire la toxicité dans ce monde, et si nous voulons être des gens plus moraux, professionnels et fiables, alors je recommande que nous devenions plus gentleman.


**************************************


(Original, in English)



************************************


The term "gentleman" defines a person who is sensitive to others, well-mannered, and respectful. While Nietzsche argued that the "overman" is the next step in our development, I believe that nowadays the next step is being gentlemen and gentlewomen.


By "gentlemen", I refer to an ideal that isn't exclusive to men. Women can possess gentlemanly traits as well. I see no reason why they can't. I'll be using this term to refer to both genders (and to humans in general).


The online world has normalized very toxic behavior. From cyberbullying to trolling to belittling just about anyone we do not like. Unfortunately, it has become the norm across the globe to act like a jerk and harass people with little regard. I am not saying that these acts are morally forbidden. I'm saying that they are immoral, and moral depravity is a very common feature.


So, being a gentleman means that you have a higher sense of morality. You will say "sorry" and "thank you" out of habit, refrain from belittling others, and not operate dishonestly.


By "dishonesty", I refer to scams, which are a common way nowadays to make a living. Some bloggers may copy and paste material from other blogs, change it a bit, and pretend it's their own original material. Doing so will allow them to capitalize on others' hard work.


And thus, a gentleman is not only honest but also dependable. If they swear to do something, they will at least make an effort because they're worthy of trust. That's why they're also professional in their behavior.


It's not only that they don't wish to be fired but also want to do their work as intended. The gentleman is an ethical being, first and foremost. In the absence of a moral code, I would not say they are indeed gentlemen.


The gentleman is also calm but not necessarily introverted. They do not have to be a ladies' man, as homosexuals can be gentlemen as well, just like people of any sexual orientation. They will not be quick to threaten anyone, and should anyone threaten them, they will still attempt to maintain their composure.


And for those who do not know, ethics is a branch of philosophy that discusses what is appropriate and what is not. While I'm not sure if there is universal morality, I certainly believe that morality can exist regardless. Anyone may have a code of morality, but a true gentleman will strive to be loyal to it as much as they can.


From what I gathered, the origin of the term is the Latin word "gentilis", or "a man of good family" (one of its definitions). In English history, gentlemen were a social class that was just below the ranks of the nobility. That social class was known as the gentry.


So, it looks like the common understanding of what a gentleman is is wrong. A gentleman and a gentle man are not the same. The gentle man and woman are softer and more delicate in comparison.


The gentleman, on the other hand, is more stoic and noble (though not necessarily part of any nobility or royalty. Noble in character). Feel free to be a delicate person, if you want, but I don't think it's a good idea to be one in this world.


Also, I suspect that a gentleman is braver and better prepared to face adversity than a gentle man or woman. Not every adversity, necessarily, but one that can be resolved. If confrontation is inevitable, they will endure it and stand up to the challenge.


They do not have to be well-versed in combat, as adversity is not only physical violence. If someone complains about their work, they will not whine but see how the issue can be resolved. For they are people of their words, and they do not wish to disobey it so easily.


Some criticism arises regarding the term. Some may call self-proclaimed gentlemen arrogant, pompous, and so on. Even if they don't necessarily possess these traits. In addition, "neckbeards" may deem themselves gentlemen and thus be considered pretentious by others. "Neckbeards" are essentially people with poor social skills who fail to attract others. Contemporary nerds, essentially.

Some "gentlemen" may also be "white knights," or people who defend other people for romantic reasons (even if the other people, usually women, don't need defense, virtually or otherwise).


I don't care for sexism. I'm not writing about this because I'm a man. I strive to be a gentleman because I wish to be a better moral being. I want to respect others, and vice versa. Not because of self-interest but because I dislike unnecessary confrontations with the world.

I also wish to stay calm even in times of urgency, especially if there's no actual danger. I find great appeal in being stoic, and I want to handle things the best way I can at the time. I am loyal to Philosocom like a dog, and I wish to improve both as a philosopher and as the site's owner.

Gandhi said that we should be the change we want to see in the world. Therefore, I am Mr. Tomasio Rubinshtein, a gentleman. Take note from my example if you desire.

Some might consider me a genius, but I see no necessary purpose in self-glorification. If I appeared pompous before, it was probably because I was more naive.

I may stomp on some norms with my walking cane. That's because I do not agree with their rationality and think that much of my country is insolent and toxic, unnecessarily. And I am no longer a highly sensitive man.


In summary, if we want to reduce the toxicity in this world, and if we want to be more moral, professional and reliable people, then I reccomend that we become more gentlemany.


Enjoy the sources/extra material:






393 views0 comments

Comentários


Tomasio A. Rubinshtein, Philosocom's Founder & Writer

I am a philosopher from Israel, author of several books in 2 languages, and Quora's Top Writer of the year 2018. I'm also a semi-hermit who has decided to dedicate his life to writing and sharing my articles across the globe. Several podcasts on me, as well as a radio interview, have been made since my career as a writer. More information about me can be found here.

צילום מסך 2023-11-02 202752.png
bottom of page