top of page

Trying to Understand Moral Depravity in Today's World

Updated: Apr 11

An upstanding gentleman.

(French Translation by Mr. Roland Leblanc. English Version, below):


Essayer de comprendre la dépravation morale dans le monde d'aujourd'hui


La dépravation morale peut simplement être définie comme l'abandon des valeurs traditionnelles en échange de nouvelles valeurs, ou l'absence de quelque valeur que ce soit. Comme beaucoup peuvent le dire clairement, la modernité a conduit à un changement rapide des coutumes.


Il en est résulté un rejet de la tradition au profit d'autres valeurs comme l'innovation, la modernité, l'individualisme, etc. Il semble que le monde interconnecté soit de plus en plus démuni moralement. Les moyens instantanés par lesquels l'information nous parvient à travers le monde peuvent signifier que l'influence locale et traditionnelle devient de moins en moins pertinente.


Pour passer le temps, les petits enfants sont accros à leurs écrans. La pornographie est gratuite et abondante comme un fleuve gonflé ; les parties intimes du corps sont présentées publiquement et régulièrement. Il n'y a pas de sous-entendu là-dedans; J'exprime simplement mes impressions sur le monde contemporain. Voir comment certaines activités deviennent la norme, comme le twerk, est très gênant pour moi. Bien sûr, c'est une forme de danse, mais pourquoi dois-je la voir ? Pourquoi les autres doivent-ils la voir ?


Quelles sont les intentions, autres que d'avoir de l’influence? Les réseaux sociaux semblent façonner notre mentalité alors que nous ne le savons peut-être pas. Certaines personnes feront n'importe quoi pour attirer l'attention, y compris des choses très embarrassantes, l'appelleront "contenu" (ce qu'il est) et le téléchargeront pour que tout le monde le voit. (Pas nécessairement pour des raisons humoristiques, mais simplement pour donner aux autres une gratification rapide.)


Beaucoup d'entre nous ont dépravé la morale du monde plus traditionnel. Nous ne marchons plus dans des vêtements respectables. Nous portons des vêtements enfantins, exposant une grande partie de notre corps. Nous ne portons plus de cravates, de chemises à manches ou de robes. Nous extériorisons tout, si naturellement, et c'est devenu une norme de le faire aussi. Les hommes parlent ouvertement de leur pénis et les femmes parlent ouvertement de leurs règles. La chambre à coucher n'est plus la pièce la plus privée.


Elle est ouverte avec consentement à toute personne ayant accès à Internet. Je suis aussi tombé dans ces normes. Cependant, quand je me souviens de mes grands-parents, ceux qui sont décédés et ceux qui vivent encore, j'aspire à un monde dans lequel je n'ai jamais été. J'aspire à un monde où les gens s'habilleraient et parleraient avec respect ; où la pornographie ne serait pas aussi accessible, même aux mineurs ; où les gens respecteraient non seulement les autres mais aussi eux-mêmes.


Un jour, je me suis rendu dans un magasin pour acheter un vêtement à quelqu'un. Ce magasin était apparemment luxueux. Cependant, il n'avait pas de vêtements de luxe, seulement des vêtements de sport. Sweat-shirts et autres. Ces vêtements de base étaient, pour une raison quelconque, chers, comme s'ils vendaient des vêtements de cérémonie. J'ai été très déçu de voir à quel point une chose comme les vêtements décontractés se sont avérés trop chers. Et peut-être que cela dit quelque chose sur le monde contemporain. Peut-être que nous, dans l'ensemble, glorifions le décontracté; nous glorifions le commun, le terrestre, le superficiel et le simple. Maintenant je crois comprendre pourquoi la philosophie est minimisée par certains... Je théorise que nous, en tant qu'espèce, sommes devenus mentalement paresseux.


Tellement paresseux que nous louons des personnages fictifs tels que le Joker, qui a rejeté toutes les valeurs et les vies pour l'anarchisme ; si paresseux que les livres et les articles sont surpassés par des messages courts et des vidéos sur TikTok. Il est très décevant de voir comment les gens préfèrent simplement publier sur leurs réseaux sociaux et ne pas vraiment explorer l'énorme coffre d'informations qu'est Internet. En tant que blogueur, j'ai découvert que, généralement, les gens n'aiment même pas cliquer sur les liens.


Ils préféreraient plutôt lire une publication sur un réseau social. Alors que nous glorifions les paresseux et les décontractés, nous sacrifions d'autres valeurs en échange. Les compétences cognitives, comme la réflexion à long terme : pourquoi trop réfléchir quand on peut « être comme l'eau » (se laisser aller), et se concentrer sur le moment présent ? Valeurs ascétiques, telles que l'autodiscipline. Pourquoi pensez-vous que nous avons une épidémie de surpoids? Car on rejette généralement l'ascétisme au profit de l'hédonisme et on s'étonne donc quand on prend du poids de manière significative. De nombreux autres exemples peuvent être donnés de la façon dont le désinvolte et le paresseux/confortable changent notre mentalité et nous privent de nos propres codes traditionnels.


Je ne parle même pas de religion là-dedans, car les religieux peuvent être dépravés de la même manière de nos jours. Les athées peuvent aussi être des êtres moraux qui se respectent. Si vous voulez mieux comprendre la moralité dont il est question, je vous recommande de regarder les adaptations cinématographiques du Parrain. Le premier film policier était plein de personnes légalement dépravées, mais elles avaient leur propre code d'honneur. Ce n'étaient pas des tueurs insensés qui feraient des choses sur un coup de tête.


C'étaient des êtres humains rationnels et calculés. Ils portaient des costumes et des cravates et parlaient comme de vrais politiciens. Les politiciens semblent également être dépravés, quel que soit leur alignement. Ils mentent constamment, divisent leurs nations et parlent également de manière informelle. Israël, au moins, est comme ça. Nous avons un gouvernement dont les membres ont un casier judiciaire. Nous avons un parti dans la coalition qui était auparavant hors-la-loi...


Un premier ministre qui est accusé de corruption... Permettez-moi de résumer cet article en faisant d’abord des excuses. Je m'excuse auprès de tous ceux qui se sont sentis effrayés et gênés; Je m'excuse de parler trop personnellement, autrement que pour servir d'exemple de ma philosophie. Je m'excuse si j'ai manqué de respect aux autres alors que ce n'était pas du tout nécessaire.


Je veux me débarrasser de cette dépravation morale. Je ne peux pas changer le monde, mais je peux voir en moi le changement que je veux y voir. Je veux m'efforcer de devenir plus honorable et noble. Pas par sang ou par appréciation, mais par force de caractère. Je souhaite devenir un être plus moral, simplement en étant plus sérieux, formel et respectueux de moi-même. Je suis M. Tomasio Rubinshtein, un gentleman en formation. Puisque je veux laisser un digne héritage à mes futurs successeurs, je les respecterai en me respectant davantage. Je ne veux pas qu'ils soient gênés par ma maladresse.

Je veux leur prouver, ainsi qu'à vous, que je ne suis pas moralement dépravé. Pas comme les stars du porno, pas comme les gens qui vendent leur dignité pour avoir de l'influence sur les réseaux sociaux ! Pour être un homme meilleur, je crois et, je dois de me voir au-dessus de cela. Pas seulement pour moi, mais pour vous aussi.


Donc : Donner l'exemple ! Pour suivre l'exemple ! Ma justification vient de cette prémisse de base : le fait que quelque chose soit socialement désiré ne signifie pas qu'il mérite la conformité, ni la suite. Je pourrais éventuellement écrire sur la façon d'être un gentleman. Je vais essayer de l'étudier. En attendant, souvenez-vous de ceci : n'importe qui peut être un gentleman, pas seulement les hommes. Nous pouvons tous nous élever au-delà de nous-mêmes en conquérant nos pulsions imprudentes.


**************************************

(English, original)


Moral depravity can simply be defined as the abandonment of traditional values in exchange for new ones, or the absence of any values whatsoever. As many can clearly tell, modernity has led to a rapid change of customs.

It resulted in a rejection of tradition in favor of other values like innovation, modernity, individualism, and so on.

It appears as if the interconnected world is getting more and more morally deprived. The instant ways in which information is getting to us across the world, can mean that the local, traditional influence becomes less and less relevant.


To pass the time, small children are addicted to their screens. Pornography is free and abundant like a fresh river; intimate parts of the body are spoken publicly and regularly. There's no subtext in this; I'm simply stating my impressions of the contemporary world.

Seeing how certain activities become the norm, like twerking, is very embarrassing to me. Sure, it's a form of dance, but why must I see it? Why must others see it? What are the intentions, other than getting some clout?


Social media seems to design our mentality, even if we are unaware of it. Some people will do anything for attention, including very embarrassing things, call it "content" (which it is), and upload it for all to see.


(Not necessarily for humorous reasons, but simply to give others quick gratification.)


Many of us have debased the morals of the more traditional world. We no longer dress in respectable clothing. We wear childish clothing that exposes much of our skin.


We no longer wear ties, sleeved shirts, or dresses. We externalize everything so naturally, and it has become the norm. Men talk openly about their penises, and women talk openly about their periods. The bedroom is no longer one's most private quarters. It is open to anyone with internet access by consent.


I fell for such norms as well. However, when I remember my grandparents, those who are deceased and those who still live, I yearn for a world I was never in. I yearn for a world where people would dress and speak respectfully; where pornography would not be as accessible, even to juveniles; where people would respect not only others but themselves as well.


I walked into a store one day to buy a piece of clothing for someone. That store was apparently a luxurious one. However, it had no fancy clothing, only sports clothes. Sweatshirts and the like.

Such basic clothing was, for some reason, expensive, as if it sold formal wear. I was very disappointed to see how such a thing as casual clothing turned out to be overpriced.


And maybe it does say something about the contemporary world. Maybe we, as a whole, glorify the casual; we glorify the common, the earthly, the shallow, and the simple. Now I think I understand why philosophy is minimized by some...


I theorize that we, as a species, became mentally lazy. So lazy that we praise fictional characters such as the Joker, who rejected all values and lives for anarchism; so lazy that books and articles were outdone by short posts and TikTok videos.

It is very disappointing to see how people prefer to just post on their social media and not really explore the massive vault of information that is the internet. As a blogger, I found out that, generally, people don't even like to click on links. They would prefer reading a post on a social network instead.

As we glorify the lazy and the casual, we sacrifice other values in exchange. Cognitive skills, such as long-range thinking: why think too much when we can "be like water" and focus on the present moment?


Ascetic values, such as self-discipline. Why do you think we have an overweight epidemic? Because we generally reject asceticism in favor of hedonism and are thus surprised when we gain a significant amount of weight.


Many more examples can be given of how the casual and the lazy/comfortable change our mentality and deprive us of our own traditional codes. I'm not even discussing religion in this, because the religious can be similarly depraved nowadays. Atheists can be self-respecting, moral beings as well.

If you want to better understand the morality that's discussed, I recommend watching the Godfather movie adaptations. The first crime movie in it, was full of the lawfully depraved, but they had a code of honor of their own.

They weren't senseless killers who would do things on a whim. They were rational, calculated human beings. They wore suits and ties and spoke like true politicians.


Politicians also seem to be depraved, regardless of their alignment. They lie constantly, divide their nations, and speak informally as well. Israel, at least, is like that.

We have a government whose members have a criminal record. We have a party in the coalition that was formerly outlawed... A prime minister who is charged with corruption...

Allow me to summarize this piece by making an apology. I apologize to everyone who felt cringed and felt embarrassed; I apologize for speaking too personally, other than to serve as an example of my philosophy. I apologize if I disrespected others when it was not necessary at all.

I wish to rid myself of this moral depravity. I cannot change the world, but I can see in myself the change I want to see in it. I want to strive to become more honourable and noble. Not by blood or by appreciation, but by character.


I wish to become a more moral being, simply by being more serious, formal, and self-respecting.

I am Mr. Tomasio Rubinshtein, a gentleman-in-training. Since I want to leave a worthy inheritance to my future successors, I will respect them by respecting myself more. I do not want them to be embarrassed by my awkwardness.

I want to prove to them and to you that I am not morally depraved. Not like porn stars, not like people who sell their dignity for some social media clout! To be a better man, I believe, I must see myself above this. Not only for myself, but for you, as well. To lead by example! To walk the talk!

My rationale comes from this basic premise: The fact that something is socially desired, does not mean it deserves conformity, nor following.

I might eventually write about how to be a gentleman. I'll try studying it. In the meantime, remember this: Anyone can be a gentleman, not only men. We can all ascend beyond ourselves by conquering our unwise urges.

94 views2 comments

2 Comments


The subject of ethics deserves much more attention, but somehow we are more interested in what we do to help ourselves rather than to help others. As Hillel the Elder claimed, the most basic summary from the Torah is that we should avoid offending our neighbors in ways that we find to cause offense were they done to ourselves.


I reckon the worst way this applies today is in our attitude and control of useful sites of land and in other natural resources, such as the electro-magnetic spectrum in communications. These resources are truly a gift of nature (if not of God), which ethically should be shared properly in our society.


In the case of useful sites of land, it…


Like
Replying to

Excellent comment, thank you. By your permission I can publish it as an article under your name.

Like

Tomasio A. Rubinshtein, Philosocom's Founder & Writer

I am a philosopher from Israel, author of several books in 2 languages, and Quora's Top Writer of the year 2018. I'm also a semi-hermit who has decided to dedicate his life to writing and sharing my articles across the globe. Several podcasts on me, as well as a radio interview, have been made since my career as a writer. More information about me can be found here.

צילום מסך 2023-11-02 202752.png
bottom of page