top of page

On Being Disposed Of -- Why People Discard

Updated: Feb 22



An old man with a smiling face.

(French translation by Mr. Roland Leblanc. English version, below)


Sur le rejet - Pourquoi les gens sont rejetés "Eh bien, vous savez ce qu'on dit. On ne peut pas faire une tarte sans perdre une douzaine d'hommes." -- Big Jack Horner ************************** Être rejeté est l'une des expériences des plus difficiles que l'on puisse vivre dans la vie, que ce soit au travail, par un partenaire, par la famille ou même par un groupe d'amis. Cette possibilité transcende les frontières de la richesse, du privilège et du malheur, car la valeur est estimée à la fois émotionnellement et intellectuellement. Cependant, en raison d’un manque dans l’un ou l’autre, qui peut dire que nous estimons la valeur des gens en étroite corrélation avec nos projets ? Le rejet est une expérience universelle, susceptible de se produire au moins une ou deux fois dans la vie, et son impact peut être particulièrement grave selon la profondeur du lien avec la personne ou le groupe responsable du rejet. Saviez-vous? Le rejet peut être traumatisant.

Même les « géants » comme Mark Zuckerberg ne sont pas à l’abri du rejet du monde lorsqu’ils présentent leurs idées et leurs efforts. Au début de la publication de cet article (voir ci-dessus), Zuckerberg a récemment annoncé que les principales plateformes de médias sociaux qu'il possède seraient réunies sous une nouvelle entité appelée "Meta", formant ainsi l'un des plus grands empires en ligne aujourd'hui. Bien qu'ambitieux, ce concept a été largement ridiculisé, non seulement à cause du design du logo, mais aussi parce que le mot « Meta » se traduit par « elle est morte » en hébreu. Oui, « Meta » signifie « elle est morte » en hébreu (Met, c'est au masculin). Malgré son immense pouvoir, le respect extérieur de Zuckerberg a longtemps été rejeté par beaucoup, qui le citent souvent comme exemple d'individu « non humain », déconnecté du reste de l'humanité (ironiquement), et on se moque delui en le traitant de « personne lézard ». ". (Je suis moi-même une tomate ! Hehehe. Comme le Dr Eggman, j'accepte l'insulte. Ne pas céder au rabaissement peut se faire en renversant ses attentes. C'est aussi un bon moyen de gérer le rejet). Quoi qu’il en soit, le rejet/l'inutilité est quelque chose qui peut arriver à n’importe qui. Peu importe qui vous êtes ou qui vous pensez être, mais tant que l'autre partie estime que vous n'êtes pas nécessaire, elle pourrait être encline à vous éliminer de sa vie. Personne n’a en réalité le privilège de voir sa personne ou sa réputation inébranlables. Même le Dieu abrahamique est méprisé et moqué par de nombreux antithéistes. Et le fait est que c'est très humain, car les animaux de compagnie qui vous sont assez fidèles comme les chiens, resteront à vos côtés jusqu'à la mort de l'un de vous et même après votre mort. Il n’est même pas nécessaire que cet animal soit un chien, ce pourrait être un chat. Mon propre chat revient toujours après ses aventures en plein air et il est conscient que c'est sa maison et que je suis son propriétaire et ami. Je suis sûr que, depuis que je l'ai élevé, il ne m'abandonnera pas comme l'ont fait différentes personnes dans ma vie. Il m'a adopté. Cependant, les relations avec les autres sont comme une importante entrevue, où vous devez constamment faire vos preuves, et vice versa, que vous ne devez pas vous débarrasser de moi et que vous avez toujours de la valeur, à la fois pour eux, à la fois pour le monde en général. Le monde n'est pas comme un jeu vidéo dans lequel vous pouvez garder à vos côtés toutes les personnes que vous rencontrez (même si certains jeux vidéo ne le permettent pas ou ne le garantissent pas). N'importe qui peut vous quitter dans le monde réel à tout moment et c'est une pensée très isolante, car en fin de compte, même avec beaucoup de pouvoir entre vos mains, vous vous retrouverez toujours la personne la plus fiable que vous puissiez avoir (soit vous). Si vous avez la chance d'avoir des parents aimants, ce sont probablement eux qui ne se débarrasseront pas de vous, car contrairement aux autres, ce sont eux qui vous aiment le plus. Lors des funérailles de ma défunte grand-mère, après son enterrement, on m'a dit que j'étais celui qu'elle aimait le plus dans sa vie, à ma grande surprise. Les gens qui n’aiment pas leur famille et leurs amis sont les plus susceptibles de vous éliminer de leur monde s’ils arrivent à la conclusion que vous n’êtes pas nécessaire. C'est une chose cruelle à faire, même au travail. Mais la vérité est que toutes les personnes dans la vie d’une personne ne sont pas considérées comme suffisamment importantes pour les garder dans leur vie. Vous savez, cette attitude peut se retourner contre cette personne par l’une des émotions « naturellement mauvaises » du cœur : la vengeance. Pourquoi utiliser votre propre pouvoir contre vous-même ? Vous pouvez préserver la loyauté comme le fait un dictateur : en faire un intérêt collectif. Récompensez-les constamment avec des cadeaux et de l'argent, et mariez-les même à vos enfants. Être approprié est la clé pour rester au pouvoir et donc ne pas être jetable, mais irremplaçable. Mais lorsque vous n’avez plus rien à leur offrir, comme une contribution à leur propre survie, ils risquent de vous abandonner, voire de vous trahir. Cela est particulièrement vrai si vous occupez une position d’autorité supérieure. Les humains sont des animaux politiques, comme le prétend le philosophe grec Aristote, et être politique, c’est être défini par des intérêts. Cachés ou non. Certaines personnes ne se soucient pas de savoir si elles seront rejetés. Elles sont suffisamment fortes pour passer à une autre étape de leur vie. Cependant, lorsque vous vous valoriserez suffisamment, vous Sentez-vous blessé lorsque quelqu'un que vous appréciez se débarrasse de vous, car se débarrasser de vous est un signe d'inutilité et de gaspillage.


Pourquoi quelqu’un aimerait-il ne pas avoir d’importance ? être un rejet; une non-utilité ; ou être dysfonctionnel ? À moins que vous acceptiez vos défauts, bien sûr ! Mais quand même, ce message, ce rappel, ce n'est pas quelque chose que tout le monde peut forcément supporter, une fois qu'il a été répété plusieurs fois, surtout s'il s'agit d'un domaine qui est important pour la personne délaissée. Personne, par exemple, n’aimerait normalement être licencié d’un travail qu’il aime faire. Comme je l'ai déjà dit, je n'aime pas me débarrasser des gens. On m'a appris dans la vie que puisque toute personne ayant suffisamment de respect pour moi peut m'aider comme je peux l'aider, il n'est pas vraiment nécessaire de s'en débarrasser.


J'ai même reçu une fois une critique positive sur mon site, de la part de quelqu'un que je n'ai pas vu physiquement depuis une demi-décennie. Être bon envers les autres, ça rapporte. Pas nécessairement en espèces, mais aussi de d'autres façons. Vous voyez à quel point il est bon de garder les gens dans votre vie, même s’ils ne sont pas aussi proches que les autres ? N'importe qui pourrait être utile une fois qu'il est de "votre côté", et donc je ne vois aucune raison de me débarrasser des gens qui sont bons avec moi et vice versa. N’importe qui peut vous retourner l'ascenseur à un moment donné dans le futur.


(Cela ne signifie pas que les autres devraient « vous marcher dessus » en soi, juste pour ledit bénéfice. Avoir des normes est la clé du respect de soi).


Comment savoir si quelqu’un est méchant dans une fiction ? Voyez s'ils se débarrassent des personnes qui les aident, des amis ou hommes de main sans visage, de leur abandon à leur maltraitance ou à leur meurtre. Vous saurez alors qu’ils sont effectivement des méchants. Pourquoi? Parce que les héros ne trahissent pas la faveur de ceux qui sont à leurs côtés. De nombreux méchants sont trop sociopathes/psychopathes et s'en fichent. C’est pourquoi je suis déterminé à lui montrer, celle dont j’ai fait mon ennemi juré, que je suis important. Je ne la considère pas comme mauvaise, mais je crois qu'elle sous-estime la valeur d'avoir un vaste réseau de connexions.


Et je crois qu'elle m'a aussi sous-estimé. Pourtant, ce n'est pas à moi de lui dire de m'accepter ; ce n'est plus mon objectif. Mon objectif est de démontrer au monde qu’elle avait tort de me qualifier d’insignifiant, en ajoutant une valeur irremplaçable au monde sous la forme de Philosocom, mon empire d’articles.

Vous n'êtes pas obligé d'aimer tout et tout le monde, mais qualifier quelqu'un de « non adéquat » ? J'en ai assez de pardonner un tel comportement ; je maintiens ma « dignité » je ne peux ignorer ce fait. Ce fut le point de bascule, après des années d’insultes de la part des gens. La chose même qui m'a changé et m'a rendu '' mort intérieurement''


Et le pouvoir s’acquiert mieux en faisant le bien. Alors, je ferai bien.


Imaginez consacrer huit ans de votre vie à quelqu'un pour ensuite être qualifié de « non adéquat » à la fin de cette période. Que ressentiriez-vous après avoir investi autant de temps auprès d’une personne aussi insouciante ? C'est à ce moment-là que j'ai réalisé que j'étais effectivement remplaçable pour certains ; le personnage de cinéma qui est tué et oublié, l'ouvrier licencié parce qu'il représente une dépense...


Celui au potentiel inexploité qui reste indéfiniment mis à l'écart. J'en ferai ma force, prouvant que même si elle n'est pas obligée d'accepter ma compagnie, l'humanité le fera, pour plus que ma propre vie. Je vais l'utiliser pour devenir encore plus précieux pour le monde que je n'aurais pu l'être pour elle.


Apprenez de mon exemple. C'est la raison même pour laquelle j'en parle.

**************************


"Well, you know what they say. Can't bake a pie without losing a dozen men." -- Big Jack Horner



***************************


Being discarded is one of the most challenging experiences anyone can face in life, whether it's at work, by a love interest, by family, or even by a group of friends. The possibility transcends the boundaries of wealth, privilege, and misfortune, as worth is estimated both emotionally and intellectually. However, due to a lack in either, who's to say we estimate people's worth in great correlation with our plans?


Rejection is a universal experience, likely to occur at least once or twice in a lifetime, and its impact can be particularly severe depending on the depth of the connection with the person or group responsible for the rejection. Did you know? Rejection can be traumatic.


Even "giants" like Mark Zuckerberg are not immune to rejection from the world when presenting their ideas and endeavors. At the inital time of this article's publish date (look above), Zuckerberg has recently announced that the major social media platforms he owns will be united under a new umbrella entity called "Meta", thus forming one of the biggest online empires today.


While ambitious, this concept has been met with widespread ridicule, not only due to the logo's design but also because the word "Meta" translates to "she died" in Hebrew. Yes, "Meta" means "she died" in Hebrew (Met in male form).


Despite his immense power, Zuckerberg's external respect has long been disposed by many, who often cite him as an example of a "non-human" individual, disconnected from the rest of humanity (ironically), and is mocked for being a "lizard person". (I myself am a tomato! Hehehe. Like Dr. Eggman I actually embrace the insult. Not giving in to belittlement can be done by subverting one's expectations. Also a good way to deal with rejection).

Anyways, rejection/disposability is something that can happen to anyone. It doesn't matter who you are, or who you think you are, but as long as the other side believes you are unnecessary, they might be inclined to dispose of you from their lives. No one actually has the privilege of having either themselves or their reputation be non-disposable. Even the Abrahamic God is despised and mocked by many anti-theists.


And the thing is, it's a very human, because pets who are loyal to you enough like dogs, will stay by your side until either one of you dies and even after your death. That pet doesn't even have to be a dog, it could be a cat. My own cat always returns after his outdoor adventures, and he is aware that it's his home and that I'm his owner and friend. I'm sure that, since I raised him, he won't abandon me like different people in my life have done. He adopted me.


However, relationships with other people are like a big interview, where you constantly have to prove to them, and vice versa, that you should not be disposed of and that you are still valuable to either them or the world in general. The world isn't like a video game where you can keep everyone you meet alongside you (although some video games won't allow or ensure that). Anyone can leave you in the real world at any time and it is a very isolating thought, because in the end, even with much power at your hands, you would still find yourself the most trusting person you can have (you).


If you've been blessed with loving parents, they are the most likely people who will not dispose of you, because, unlike other people, they love you the most. During my late grandma's funeral, after she was buried, I was told that she loved me the most in her life, much to my surprise.


People who aren't loving family and friends are the likeliest to dispose of you from their world, should they reach the conclusion that you are unnecessary. It's a cruel thing to do, even at work. But the truth is, not all of the people in one's life are seen by them as important enough to resume keeping. You know, this attitude can backfire by one of the heart's "naturally evil" emotions -- revenge. Why use your own power against yourself?


You can preserve loyalty like a dictator does -- make it a collective interest. Constantly reward them with gifts and money, and even marry them to your children. Being relevant is the key of staying in power and thus, be not disposeable, but irreplaceable.


But when you no longer have stuff to offer them, from contribution to their own survival, they might abandon you, if not betray you. That's especially true if you happen to be in a position of higher authority. Humans are political animals, as claimed by Greek philosopher Aristotle, and to be political is to be defined by interests. Hidden or otherwise.


Some people do not care if they are disposed of. They are strong enough to move on to the next "phase" of people. However, when you value yourself far enough, you will feel hurt when someone you appreciate disposes of you, because being disposed of is a sign of no importance, and wastefulness.


Why would someone like being unimportant; a waste; an irrelevancy; or dysfunctional? Unless you embrace your flaws, of course! But still, that message, that reminder, isn't something that everyone can necessarily endure, once it has been done multiple times, especially if it's in a field that's important to the disposed person. No one, for instance, would normally like to be fired from a job they enjoy doing.


As I said before, I don't like to dispose of people. I was taught in life that since anyone with enough respect for me can help me as I can help them, there isn't much necessity in disposing of them. I even I received a positive review of my site, once, from someone I haven't seen physically in half a decade. Being good to others pays. Not necessarily by cash, but by other means as well.


See how good it is to keep people in your life, even if they might not be as close as others? Anyone could be useful once they are on "your side", and thus I don't see any reason to dispose of people who are good to me and vice versa. Anyone can return the benefit sometime in the future.


(It doesn't mean that others should "walk over you" per se, just for said benefit. Having standards is key to self-respect).


How can you know whether someone is evil in a piece of fiction? See if they dispose of people who help them, from friends to faceless henchmen, from abandoning them to actually abusing or killing them. Then, you will know that they are indeed villains. Why? Because heroes do not betray the favor of those who are on their side. Many villains are too sociopathic/psychopathic to care about that.


This is why I am determined to show her, the one I made my nemesis, that I am relevant. I don't consider her evil, but I do believe she underestimates the value of having a vast network of connections. And I believe she underestimated me as well. Still, it's not my place to tell her to accept me; that's no longer my goal. My objective is to demonstrate to the world that she was wrong in calling me irrelevant, by adding irreplaceable value to the world in the form of Philosocom, my article empire.


You don't have to like everyone and everything, but labeling someone "irrelevant"? I've had enough of forgiving such behavior; of maintaining the "dignity" to ignore it. This was the tipping point, after years of insults from people. The very thing that changed me and made me dead inside.


And power is best gained in the name of doing good. So, I will be good.


Imagine devoting eight years of your life to someone only to be labeled "irrelevant" at the end of that period. How would you feel, having invested so much time in such a careless person? That's when I realized that I am indeed expendable to some; the character in movies who is killed and forgotten, the worker who is laid off due to being an expense... The one with untapped potential who remains indefinitely sidelined.


I will turn this into my strength, proving that even if she doesn't have to accept my company, humanity will, for more than my own lifetime. I will use it to become even more valuable to the world than I could've been.


Learn from my example. It's the very reason I record it for you.

90 views0 comments

Commentaires


Tomasio A. Rubinshtein, Philosocom's Founder & Writer

I am a philosopher from Israel, author of several books in 2 languages, and Quora's Top Writer of the year 2018. I'm also a semi-hermit who has decided to dedicate his life to writing and sharing my articles across the globe. Several podcasts on me, as well as a radio interview, have been made since my career as a writer. More information about me can be found here.

צילום מסך 2023-11-02 202752.png
bottom of page