top of page

The Victory Fallacy -- How Achievement Can Deceive

Updated: Mar 10


A high-tech castle in the desert.

(French Translation by Mr. Roland Leblanc. English version, below)


L'illusion de la victoire : comment la réussite peut tromper


Imaginez-vous comme un combattant, pas n'importe quel combattant, mais quelqu'un qui prend son art très au sérieux et parvient même à remporter plusieurs combats avec succès. Au moins dans les jeux de combat, battre son adversaire est bien plus gratifiant que d'en être la cible. La violence en général peut être gratifiante lorsqu'elle est commise en toute sécurité (contrairement aux coups de poing au visage) ou lorsque vous n'avez rien à perdre (comme votre condition physique ou même votre vie).


Cependant, dans notre quête du succès, nous surestimons souvent nos propres capacités. Nous nous appuyons sur nos victoires et nos expériences passées pour alimenter notre confiance, mais cela peut conduire à une erreur dangereuse. Ce n'est pas parce que nous avons déjà gagné que nous remporterons la victoire dans toutes les situations, ni même à notre prochaine « rencontre » contre l'adversité ou un défi. Nous devons reconnaître les limites de notre force et éviter de sous-estimer les défis à venir.

Rien ne garantit la victoire, et seules notre incompétence et notre ignorance garantissent la défaite. Et je cite « L'Art de la guerre » du philosophe chinois Sun Tzu/Sunzi : « Si vous vous connaissez mais que vous ne connaissez pas l'ennemi, pour chaque victoire remportée, vous subirez également une défaite. »


Adversaire après adversaire, vous parviendrez peut-être à vous faire un nom, même parfois en battant plusieurs adversaires d'affilée. Votre estime de soi monte progressivement en flèche, votre tête est s'enfle avec fierté, dans le sentiment d'un accomplissement bien mérité pour tout le temps passé à vous entraîner au combat ou à toute autre compétence comme le débat ou tout autre talent impliquant la compétition. En effet, le chemin vers la maîtrise nécessite souvent de nombreux sacrifices de temps et d’énergie, tous deux limités. Telle est la nature du succès.


Dans les relations interpersonnelles, nous avons tendance à croire que notre attrait ou notre charme seuls nous apporteront le succès. Cependant, le véritable succès auprès des gens ne se limite pas à l’apparence physique, car cela ne fait pas tout. Cela exige un travail acharné, du dévouement et la capacité de s’adapter à différentes circonstances. Soit dit en passant, l’adaptation est ce qui détermine nos plus grandes possibilités de victoire et de succès. L’adaptation est la façon dont l’espèce humaine parvient à survivre et à régner en maître sur les espèces qui elles n’ont pas réussi à s’adapter.


Mais comme vos adversaires sont vaincus assez facilement et que votre ego grandit, un adversaire d'apparence normale peut arriver, vous donnant l'illusion qu'il tombera comme les autres. Cependant, les choses ne sont pas toujours ce qu'elles paraissent et la façon dont l'histoire se termine est donc claire : cette personne ordinaire vous bat facilement, même après vos efforts les plus durs pour frapper et vous protéger de son pouvoir écrasant et inattendu.


La vie est une série de murs. Vos efforts acharnés investis pour escalader un mur ne vous garantiront en aucun cas que vous parviendrez à surmonter les nombreux autres murs qui font obstacle au voyage que vous avez choisi d'entreprendre dans la vie.


Et en effet, lorsque nous mettons les choses en perspective, beaucoup d’entre nous ne sont pas aussi forts, aussi attrayants, et donc, que nous le pensons. Il peut y avoir un écart entre la façon dont nous nous percevons et ce que nous sommes réellement. Nous sommes plus que des titres et des renommées. Nous sommes dynamiques et en développement, et donc jamais maîtres absolus, quelle que soit la maîtrise de nos compétences.


Par conséquent, nous n’avons pas toujours ce qu’il faut, malgré notre confiance en nous et tout ce que nous avons dans notre « boîte à outils » de capacités. Comme l'univers, nous sommes peut-être en « expansion » parce qu'il y a plus de place pour la croissance, et donc non seulement nous nous développons, mais nos pouvoirs et nos vertus sont loin d'être illimités. C’est pourquoi nous ne devrions en aucun cas nous considérer comme parvenus au sommet. Nous avons toujours des défauts, et ce n’est pas forcément une mauvaise chose, surtout quand il s’agit d’amour.


Nous nous appuyons souvent sur notre illusion d’être capables de grands succès, sur la base de l’expérience acquise jusqu’à présent, et nous l’utilisons pour sous-estimer les défis – et les autres personnes – qui peuvent être bien plus avancées dans quelque domaine que ce soit.


Si nous sommes plus sages, nous réaliserons peut-être qu’il y a toujours des individus plus puissants et plus compétents que nous dans divers domaines, à notre grande surprise ou non. Il est important de reconnaître leur expertise et d’apprendre d’eux au lieu de sous-estimer leurs capacités. En d’autres termes, il peut toujours y avoir des « murs » plus hauts que l’on ne réussira pas forcément à escalader. Nous ne les surmonterons peut-être pas, mais même s’ils sont nos rivaux, nous pouvons en apprendre beaucoup. "Il faut se mettre à la place de son ennemi pour pouvoir prédire ses actions."


C’est le problème de la mauvaise utilisation des faits lorsqu’il s’agit de comportements futurs. Les faits peuvent être déformés même par vous-même, devant vous-même, conduisant à une auto-tromperie involontaire. Cela pourrait conduire à une lecture erronée des faits.


La grosseur de vos biceps ne vous donnera pas forcément la victoire au tir aux poignets, votre capacité à tirer sur l'ennemi à distance ne vous garantira pas une victoire parfaite à tout moment, être très compétent en anglais ne signifie pas que vous savez tout, sur chaque mot et ainsi de suite.


Nous pouvons en déduire que la logique est également requise parallèlement à la constatation des faits. La vérité ne se limite pas aux seules faits. En tant que telles, les preuves de victoire sont insuffisantes pour prédire avec certitude les victoires futures, et elles ne se produiront même pas toujours aussi facilement.


Un exemple parfait est le personnage de bande dessinée de la série Dragon Ball, M. Satan. Bien qu'il soit capable de remporter plusieurs tournois d'arts martiaux dans le monde, il n'est qu'un insecte comparé à de nombreux autres personnages du clan, comme un méchant nommé Cell. Quel que soit le nombre de victoires qu'il remportera au cours de sa carrière, il ne sera jamais aussi puissant que la plupart des combattants du clan.


La solution pour surmonter ce problème est la suivante : pensez à mettre toute vanité de côté et préparez-vous à être dévasté par la vie, tout comme vous pouvez vous préparer à y réussir. Lorsque vous envisagez les deux options à la fois, vous vous rendrez compte que la force et la faiblesse ne sont pas toujours opposées. Vous pouvez être un très bon combattant et être écrasé encore et encore en même temps. Après tout, nous avons tous nos faiblesses.


La même logique fournie dans cette erreur peut également être appliquée dans son cas inversé. Parfois, nous sommes confrontés à une série de défaites qui peuvent être démoralisantes. Toutefois, il est essentiel de se rappeler que les revers sont des opportunités de croissance. Ainsi, la victoire peut être obtenue même après une série de défaites démoralisantes.


Et enfin, rappelez-vous ceci : ce n'est pas grave de ne pas être numéro 1 quand vous pouvez encore vous classer suffisamment haut. Même si nous ne sommes pas toujours numéro un, nous pouvons quand même nous classer suffisamment haut et réussir en apprenant de nos erreurs et en persévérant. Gagner et perdre, réussir et échouer peuvent créer une synergie.


L'exception


La seule exception à cette erreur est lorsque la victoire est assurée, ou en d’autres termes, lorsqu’il n’y a aucune chance de défaite. L’exception se produit lorsque l’on est sûr de gagner, grâce au pouvoir et aux compétences de toutes les parties impliquées. Ce n'est pas nécessairement l'expérience passée qui garantit la victoire, mais plutôt la capacité de chacun à vaincre l'ennemi/l'adversaire. Si le pouvoir d’une personne est suffisamment fort pour garantir une victoire absolue, alors l’illusion de la victoire est fausse. Par conséquent, l’illusion de la victoire n’est pas vraie à tout moment.


Il y a des moments où, après tout, la défaite n’est même pas une possibilité et ne devrait donc même pas être considérée comme telle. L’erreur de la victoire ne peut pas s’appliquer lorsque la victoire absolue se produira. Un cafard, par exemple, n'a aucune chance de vaincre un être humain, contrairement à un humain qui n'a pas peur des cafards et peut simplement l'écraser.


Pouvons-nous vraiment dire que les cafards ont une chance contre les personnes qui n’en ont pas du tout peur ? La peur est un outil qui peut être utilisé contre nous dans le cadre de la guerre psychologique. Cependant, certaines personnes sont tout simplement incapables d’avoir peur, même si leur cas est très rare.


Si ce type de personnes rencontre un cafard, elles n'hésiteront pas à s'en débarrasser sans trop d'effort ni de souci, assurant ainsi une victoire absolue.


****************

(English, original)




Imagine yourself as a fighter, not just any fighter, but one who takes their art very seriously and even manages to win several fights successfully. At least in fighting games, beating up your opponent is much more gratifying than being on the receiving end. Violance in general can be gratifying when it is done in safety (unlike when getting punched in the face), or when you have nothing to lose (like your physical condition or even your life).


However, in our pursuit of success, we often overestimate our own abilities. We rely on our past victories and experiences to fuel our confidence, but this can lead to a dangerous fallacy. Just because we have won before doesn't guarantee victory in every situation, or even our next "encounter" against adversity or a challenge. We must recognize the limitations of our strength and avoid underestimating the challenges ahead.


Nothing ensures victory, and only our incompetence and ignorance ensures defeat. And I quote from "The Art of War" by Chinese philosopher Sun Tzu/Sunzi: "If you know yourself but not the enemy, for every victory gained you will also suffer defeat"


Opponent after opponent, you may manage to create quite a name for yourself, even at times defeating opponents in a row. Your self-esteem gradually skyrockets, your head is held high in pride, in a sense of a well-deserved accomplishment for all the time spent training in combat or any other skill such as debating or any other talent which involved competition. Indeed, the path to mastery often requires much sacrifice of your time and energy, both of which are limited. Such is the nature of success.


In interpersonal settings, we tend to believe that our attractiveness or charm alone will bring us success. However, true success with people requires more than just physical appearance, as that is not everything. It demands hard work, dedication, and the ability to adapt to different circumstances. Adaptation, by the way, is what determines higher possibilities of victory and success. Adaptation is how the human species manage to survive and reign supreme over the species of those who failed to adapt.


But as your opponents are defeated quite easily and your ego grows, a regular-looking opponent may arrive, giving you the illusion that they will go down like the rest. However, things are not always like they seem and thus, it can be clear as to how the story ends: That regular person defeats you with ease, even after your hardest efforts to strike and to protect from their overwhelming, unexpected power.


Life is a series of walls. Your hard effort invested into climbing one wall will in no way guarantee you that you will manage to overcome the many other walls that are in the way of your chosen journey in life.


And indeed, when we put things into perspective, many of us are not as strong, attractive, and so, like we think we are. There may be a gap as to how we percieve ourselves and what we're truly are. We are more than fixated titles and nouns. We are dynamic and developing, and thus, never absolute masters, regardless of the proficency of our skills.


Therefore, don't always have what it takes, despite our self confidence and everything else that we got in our "toolbox" of abilities. Like the universe, we may be "expanding" because there is more room for growth, and therefore we are not only developing but far from unlimited in our powers and virtues. It is why we should never deem ourselves absolute in any way. We are always flawed, and it is not a bad thing necessarily, especially when it comes to love.


We often rely on our delusion of being capable of great success, based on experience gained thus far, and use it to underestimate the challenges—and other people—who may be far more powerful in whatever field the issue is about.


Should we be wiser, we may realize that there are always individuals who are more powerful and skilled than us in various fields, much to our surprise or otherwise. It's important to acknowledge their expertise and learn from them instead of underestimating their abilities. In other words, there may always be higher "walls" that we won't necessarily succeed in climbing. We might not overcome them, but even if they are our rivals, we can learn much from them. "You need to put yourself in the place of your enemy so you can predict his actions."


That is the problem with the wrong usage of evidence when it comes to future endeavors. The facts may be misrepresented even by yourself, in front of yourself, leading to unintentional self-deception. This in turn could lead to an incorrect reading of the facts.


The width of your biceps will not definitely give you victory in arm wrestling, your ability to snipe the enemy from a far distance will not guarantee you perfect aim at all times, being very proficient in English does not mean you know every single word in the English language, and so on and on.


From this we can learn that logic is also required alongside the attribution of evidence. Truth is comprised of more than evidence alone. As such, evidence of victory is insufficent to certainly foretold future victories, and they won't always even come easily.


A perfect example is the comic relief character from the Dragon Ball series, Mr. Satan. Despite being able to win several martial arts tournaments in the globe, he is but an insect compared to many other characters in the franchise, like a villain named Cell. No matter how many wins he will achieve during his career, he will never be as powerful as much of the franchise's cast are.


The solution to overcoming this problem is this: Consider putting all the vanity aside, and be prepared to be devastated by life just as you may prepare to succeed in it. When you consider the two options at once, you will realize that strength and weakness are not always opposite to each other. You can be a very decent fighter and be crushed over and over again at the same time. After all, we all have our weaknesses.


The same logic provided in this fallacy can be applied in its inverted case as well. Sometimes, we face a series of defeats that can be demoralizing. However, it's crucial to remember that setbacks are opportunities for growth. And thus, victory can be achieved even after a demoralizing series of defeats.


And finally, remember this: it's okay not to be number 1 when you can still rank high enough. Even if we're not always number one, we can still rank high enough and achieve success by learning from our failures and persevering. Winning and losing, success and failure, can by synergized.


The Exception


The only exception to this fallacy is when a victory is ensured, or in other words, when there is no chance for defeat. The exception occurs when one is sure to win, based on the power and skill of all parties involved. It isn't necessarily that past experience ensures victory, but on one's capability to overcome the enemy/opponent. If one's power is strong enough to the point that absolute victory is ensured, then the victory fallacy is untrue. Therefore, the victory fallacy is not true at all times.


There are times where, after all, defeat is not even a possibility, and thus shouldn't even be considered as such. The victory fallacy cannot apply when absolute victory will occur. A cockroach, for example, has no chance to defeat a human being, unlike a human who isn't afraid of cockroaches and can simply squash it.


Can we truly say cockroaches have any chance against people who are not afraid of them at all? Fear is a tool that can be used against us in psychological warefare. However, some people are simply incapable of being afraid, although their condition is very rare.


Should these type of people encounter a cockroach, they won't be hesitated to simply get rid of it without much effort or concern, thus ensuring an absolute victory.

177 views2 comments

2 Comments


Thanks for the feedback. I think learning is superior than winning the less costly losing would be, like in a military conflict where winning is a very reasonable possibility. Otherwise, your troops should be reserved when there's a good chance to strike the enemy.

Like

Roland Leblanc
Roland Leblanc
Sep 09, 2020

Nicely described this possible success that is not as important than the learning that is issued from trying hard to be your self, knowledgeable of who you are ; which is maybe the ultimate condition of the real victory, one that implies and does concern you and only you?

I wonder if you would agree that the learning is more important that the winning?

Like

Tomasio A. Rubinshtein, Philosocom's Founder & Writer

I am a philosopher from Israel, author of several books in 2 languages, and Quora's Top Writer of the year 2018. I'm also a semi-hermit who has decided to dedicate his life to writing and sharing my articles across the globe. Several podcasts on me, as well as a radio interview, have been made since my career as a writer. More information about me can be found here.

צילום מסך 2023-11-02 202752.png
bottom of page