top of page

The Rubinshteinic Guide to Mental Survival

Updated: Feb 9



(French translation by Mr. Roland Leblanc. English Below)


Le guide Rubinshteinic de la survie mentale La survie en tant qu'être humain n'est jamais exclusivement physique. Je voudrais suggérer que la hiérarchie des besoins de Maslow peut déformer notre perception des besoins humains, même si elle est généralement acceptée. Autrement dit, nos besoins mentaux restent des besoins, même s'ils sont moins exigeants que nos besoins physiques. Si vous minimisez l'importance d'un besoin simplement parce qu'il est plus petit en comparaison, vous risquez de vous faire du mal sans vous en rendre compte. Pourquoi? Parce que beaucoup d'entre nous ont besoin d'être aimés, de se sentir des êtres accomplis et de se réaliser. Si vous minimisez ces besoins mentaux, vous risquez de nuire à vos chances de survie dans ce monde. La hiérarchie de Maslow en est une de priorité, pas d'importance. Cela signifie qu'une fois que vous avez sécurisé vos besoins physiques, vous devez ensuite sécuriser vos besoins mentaux si vous voulez augmenter vos chances de survie ! Ce qui est généralement considéré comme la survie n'en est qu'un aspect : le physique. Même ceux qui sont aisés doivent encore survivre en fonction de leurs besoins. S'ils négligent leurs besoins mentaux, leur état mental peut être endommagé. Pour survivre, il faut aussi maintenir une bonne santé mentale. S'ils ne le font pas, ils pourraient risquer de nombreux dangers, notamment devenir dépressifs. En matière de survie mentale, nous devons comprendre que nos mentalités sont différentes les unes des autres. Nos besoins mentaux peuvent différer selon nos personnalités, nos intérêts et nos objectifs de vie. Par conséquent, afin d'améliorer notre survie mentale, nous devons mieux nous connaître afin de nous empêcher de faire des choses que nous pourrions regretter plus tard, ce qui pourrait diminuer nos chances de survie.


La survie est essentiellement ceci : faire tout ce qu'il faut pour éviter une mort prématurée. Bien que nous ne puissions pas complètement éviter la mort prématurée, nous pouvons réduire les risques qu'elle se produise. Après tout, un mauvais état mental peut l'emporter sur notre conformité à notre instinct de survie. Cela peut nous empêcher d'agir en conséquence, ce qui est très imprudent.

Comprenez -- Les hommes sont plus susceptibles de mourir plus tôt que les femmes. Bien que les femmes soient plus sujettes aux problèmes de santé mentale que les hommes, le sujet de la santé mentale chez les hommes est de ce fait pris moins au sérieux. On s'attend à ce que nous, les hommes, soyons plus forts et plus résistants même si nous ne le sommes pas. En fait, nous pouvons avoir plus de mal à trouver un soutien émotionnel que les femmes. Par conséquent, nous devons prendre en compte les risques mentaux d'être un homme - et je parle à la fois aux hommes et aux femmes. C'est parce que notre survie mentale, semble-t-il, peut aussi dépendre de notre sexe. Et selon cet article, les personnes autistes sont plus sujettes au suicide que le reste de la population, pour de nombreuses raisons, mentionnées ci-dessous. Donc, si vous êtes un homme et/ou un autiste, pensez que vous pourriez mourir plus tôt et que vous avez donc moins de chances de survivre qu'une femme. Et donc, ne prenez jamais votre santé à la légère, et quand je dis santé, je fais aussi référence à votre façon de voir la vie.


Les psychologues peuvent aider, oui, mais rappelez-vous qu'ils sont avant tout des gens qui veulent régler des problèmes. Ce ne sont pas des guérisseurs. J'ai moi-même consulté des psychologues pendant plus d'une décennie. Cela ne m'a pas beaucoup aidé personnellement. Les solutions que j'ai trouvées étaient les miennes, donc je n'aime pas gaspiller mes finances sur des solutions qui pourraient ne pas fonctionner. J'ai l'impression de jouer mon argent et je n'aime pas le jeu. Et je ne vais pas risquer ma vie à cause d'un erreur de perception que j'ai inventée. En tant que personne souffrant d'un trouble anxieux, j'ai utilisé ce stress constant pour mieux survivre et devenir plus fort mentalement. Après tout, l'anxiété peut être considérée comme un mécanisme de survie. Je pensais que je devais travailler vers la sérénité, mais j'ai réalisé à quel point l'anxiété est importante pour ma survie - et celle des autres aussi. Je dois constamment m'inquiéter pour mieux survivre, pour pouvoir faire des choses comme faire des dons à des œuvres caritatives et financer mes écrivains les plus pauvres. Après tout, une personne sans souci dans le monde pourrait être moins disposée à aider non seulement elle-même, mais aussi les autres ! Donc, je ne me soucie plus autant de la sérénité comme auparavant. Il y a des émotions et des sujets plus importants à cultiver, pour moi, au moins, pour survivre.


En tant que personne qui a souvent la perception de devoir"fuir ou combattre", j'expérimente vraiment la vie telle qu'elle est : une vie qui a ses limites, qui est incertaine et, qui peut se terminer à tout moment par tous les moyens inimaginables, intentionnels ou non. J'ai utilisé les abus que j'ai subis de la part des autres pour bien comprendre cela. Ne soyez jamais trop insouciant, ou vous pourriez en mourir, ou du moins être traumatisé inutilement. N'ayez jamais une confiance totale en quelqu'un, car il peut endommager votre mental sans le vouloir. N'utilisez jamais le manque d'intention comme excuse. C'est parce que les abuseurs peuvent aussi l'utiliser, tout comme certains l'ont fait envers moi. Par exemple, chaque fois que quelqu'un me crie après, je leur crier après jusqu'à ce qu'ils cessent. Si quelqu'un se moque de moi dans un espace physique, je serai en colère contre lui jusqu'à ce qu'il arrête. Je ne me soucie pas des sentiments de ceux qui se dressent sur mon chemin, parce que mon chemin est le chemin de la survie.

Car je ne survis que pour travailler ! Tout le reste a moins d'importance en comparaison ! N'oubliez jamais cela. Ainsi, au lieu d'être victime d'un traumatisme, je cherche à l'utiliser pour devenir plus résilient et réduire les traumatismes inutiles à l'avenir. J'espère simplement le faire jusqu'à ce que je meure de vieillesse. Car ce sera alors, et seulement alors, que je pourrai optimiser mon travail de philosophe.


Vous pouvez appliquer la même logique au nom de ce pour quoi vous vivez. Et vous avez besoin d'un bon état mental pour le faire.


Car aujourd'hui encore, n'oubliez pas que les forts sont ceux qui dominent les faibles. Le statut social, l'argent, l'influence — ce ne sont que des outils pour sa propre survie par rapport aux autres. Et la domination sociale, même si elle est toxique, est une caractéristique inévitable des animaux socio-politiques que sont les humains. Pourquoi? Parce que la réalité est toxique, et espérer une vie pure de toxicité est un fantasme qui appartient aux ermites physiques. Et jamais aux personnes qui vivent et interagissent régulièrement les uns avec les autres.


Et les autres ne vont pas nécessairement se soucier de votre état mental. Même s'ils travaillent à le détériorer, intentionnellement ou non, ils pourraient ne pas se sentir responsables de leurs actes. Que ce soit parce qu'ils sont immatures, illogiques ou carrément psychopathes, incapables de remords (ou capables, mais très peu).


Faites tout ce que vous pouvez pour ne pas laisser votre esprit se détériorer au point de décider de vaincre votre instinct de survie. Car la tendance à mettre fin à ses jours peut être trop forte. Et c'est quelque chose qui appartient aux faibles.


Et dans ce monde, les forts survivent. Mentalement aussi.


Non. Vous devez agir en conséquence. Agissez par instinct.


Et à cette fin, je considère la vie comme une version contemporaine d'une jungle sauvage. Alors je vais entretenir ma façon de voir comme elle le mérite. Et je ne laisse personne le faire à ma place. C'est ma responsabilité, en tant qu'adulte. En tant qu'homme.


Parce que ma quête de pertinence est la quête de ne pas me tuer. Et c'est pourquoi j'en ai voulu à Chen. Donc je ne mourrai pas mentalement. J'ai tout fait pour lui prouver le contraire. Parce que si elle avait eu raison, si j'étais trop '' non pertinent'', je n'aurais trouvé aucune autre raison d'exister.


J'ai donc tué une grande partie de ma sensibilité en conséquence. Devenu plus masculin et ainsi de suite. Tout est fait pour survivre. Et en écrivant cet article, je veux que vous aussi vous surviviez. La philosophie en général peut aider à cette fin.


Et je ne m'attends pas à ce que vous soyez d'accord avec moi, ni avec mes méthodes. Je m'attends à ce que vous débattiez de mes idées.


Agissez selon cet instinct.


N'attendez aucune pitié.


Survivez.


Ne vous contentez pas de marcher.


Courez.


*****************************

(English, original)


Survival as a human being is never exclusively physical. I would like to suggest that Maslow's hierarchy of needs may distort our perception of human needs, even though it is generally agreed upon. In other words, our mental needs are still needs, even if they are less demanding than our physical needs. If you minimize the importance of a need simply because it is smaller in comparison, you may be harming yourself without realizing it.

Why? Because many of us have a need to be loved, to feel accomplished, and to actualize ourselves. If you minimize these mental needs, you may damage your chances of survival in this world. Maslow's hierarchy is one of priority, not importance. This means that once you have secured your physical needs, you should then secure your mental ones if you want to increase your chances of survival!

What is generally considered to be survival is just one aspect of it—the physical one. Even those who are well-off still need to survive in accordance with their needs. If they neglect their mental needs, their mental state can be damaged. In order to survive, one must also maintain good mental health. If they do not, they could risk many dangers, most notably giving up on life.

When it comes to mental survival, we need to understand that our mentalities are different from one another. Our mental needs may differ depending on our personalities, interests, and life goals. Therefore, in order to improve our mental survival, we must know ourselves better in order to prevent ourselves from doing things that we may regret later on, which could result in our death.

Survival is essentially this: Doing whatever it takes to avoid premature death. While we cannot completely avoid premature death, we can reduce the chances of it happening. After all, a poor mental state can override our compliance to our survival instinct. It can make us not act on it, which is very unwise.


Understand -- Men are likelier to die earlier than women. Although women are more prone to mental health problems than men, the subject of mental health among men is taken less seriously. We men are expected to be stronger and more resilient even if we are not. In fact, we may struggle more in finding emotional support than women. Therefore, we need to take into account the mental risks of being a man -- and I'm speaking to both men and women. That's because our mental survival, so it seems, may depend on our gender as well.


And according to this article, autistic people are more prone to suicidie than the rest of the population, due to numerous reasons, mentioned within.


So, if you are a man, and/or autistic, entertain the thought that you might die earlier, and thus, are less likely to survive than a woman. And so, never take your health lightly, and when i say health, I also refer to your mentality, as well.


Psychologists can help, yes, but remember that they are first and foremost, problem solvers. They are not healers. I myself went to psychologists for over a decade. It didn't help much personally. The solutions I found were my own, so I am not fond on wasting my finances on solutions that might not work. It feels like gambling my money away, and I dislike gambling. And I'm not going to gamble my life away due to a fallacy I devised.


As someone who suffers from an anxiety disorder, I utilized this constant stress to better survive and become mentally tougher. After all, anxiety can be regarded as a survival mechanism.

I thought I should work towards serenity, but I realized how important anxiety is to my survival — and other people's survival as well. I must constantly worry in order to survive better, so that I can do things like donate to charity and fund my poorer writers. After all, a person without a care in the world might be less willing to help not only themselves, but others as well!


So I do not care for serenity as much as I used to. There are more important emotions and subjects to nurture, in order for me, at least, to survive.

As someone who is in a often a feeling of "flight or fight", I truly experience life as what it is: a finite, uncertain one, that can end at any time by whatever means possible, intentional or otherwise. I have used the abuse I suffered from others to understand this well.

Never be too carefree, or you might die as a result, or at least be traumatized unnecessarily. Never have full trust in anyone, when they can damage your mentality unintentionally. Never use the lack of intention as an excuse. That's because abusers may use it too — just like mine did.

For example, whenever someone yells at me, I will yell back until they cower. Should someone mock me in a physical space, I will be angry at them until they submit. I do not care for the sentiments of those who stand in my way, when my way is the way of survival.


For I only survive to work! Anything else is smaller by comparison! Never forget that. So instead of falling victim to trauma, I seek to utilize it, to become more resilient and decrease unnecessary trauma in the future. I merely hope to make it until I die of old age. Because it will be then, and only then, when I will be able to optimize my work as a philosopher.


You can apply the same rationality in the name of whatever you're living for. And you need a good mental state to make it.

Because even today, remember that the strong are those who rule over the weak. Social status, money, influence — they are but tools for one's own survival over others. And social dominance, even if toxic, is an inevitable feature of the socio-political animals that humans are. Why? Because reality is toxic, and hoping for a life pure of toxicity is a fantasy that belongs to physical hermits. And never to people who live and interact with each other regularly.

And other people are not going to care, necessarily, for your mental condition. Even if they work to deteriorate it, intentionally or not, they might not hold themselves accountable for their actions. Whether because they are immature, illogical, or straight-out psychopaths who are incapable of remorse (or capable, but very little).

Do whatever you can to not let your mind deteriorate to the point that you decide to overcome your survival instinct. For the tendency to end one's life can be too strong. And that is something that belongs to the weak.


And in this world, the strong survive. Mentally, too.


No. You need to act on it. Act on instinct.


And for that end, I view life as a contemporary verison of a wild jungle. So I will guard my mentality like it deserves. And I'm not letting anyone do it for me. That's my responsibility, as an adult. As a man.


Because my quest for relevancy is the quest to not kill myself. And that is why I made Chen pay. So I would not die mentally. I did everything I could to prove her wrong. Because if she was right, if I was too irrelevant, I would've found no further reason to exist. (Note: the video is not updated to 2023.)


So I killed much of my sensitivity in accordance. Became more masculine and so on. It's all in order to survive. And by writing this article, I want you to survive, as well. Philosohpy in general can help for that end.


And I do not expect you to agree with me, nor with my methods. I expect you to entertain my ideas.


Act on this instinct.

Expect no mercy.

Survive.

Don't just walk.

198 views0 comments

Tomasio A. Rubinshtein, Philosocom's Founder & Writer

I am a philosopher from Israel, author of several books in 2 languages, and Quora's Top Writer of the year 2018. I'm also a semi-hermit who has decided to dedicate his life to writing and sharing my articles across the globe. Several podcasts on me, as well as a radio interview, have been made since my career as a writer. More information about me can be found here.

צילום מסך 2023-11-02 202752.png
bottom of page