top of page

Escaping Inevitable Doom -- The Space Nomad Theory -- How To Extend the Human Race Indefinitely

Updated: Jan 9


AI Image by Mr. Marc Ledger

(French Translation by Mr. Roland Leblanc. English version, below)


Échapper à une catastrophe inévitable -- La théorie des nomades de l'espace -- Comment étendre la race humaine indéfiniment


Image IA de M. Marc Ledger



*****************************


La fin inévitable de la Terre


Le fait que d’innombrables générations de personnes habitent la Terre depuis des milliers (voire des millions) d’années ne garantit pas notre règne éternel en tant qu’espèce dominante sur la planète. La durée de vie de la planète Terre est limitée et, dans un avenir extrêmement lointain, elle sera soit rendue inhabitable en raison de températures extrêmes, soit consumée par l'expansion du Soleil. Il est donc crucial de reconnaître que la fin de notre monde sera probablement causée par la source même de la vie : le Soleil.


Quoi qu’il en soit, la destruction éventuelle de notre monde, même si cela ne se produira probablement que dans des centaines de millions d’années, signifie que nos très lointains descendants devront faire face au plus grand défi que l’humanité ait jamais affronté au nom de sa survie. - échapper au système solaire pour trouver un autre habitat.


Le voyage inévitable de la survie de l'humanité


Notre Soleil est la force vitale qui soutient la Terre et l’ensemble du système solaire. Cela est évident par le fait que cela les maintient tous ensemble. Toutefois, son existence n’est pas éternelle. Dans un avenir lointain, le Soleil évoluera vers une naine rouge, épuisant son combustible de fusion et devenant une étoile froide et sombre, connue sous le nom de naine blanche. Finalement, la naine blanche sera complètement morte et deviendra une naine noire. Soit dit en passant, la naine noire est actuellement un concept théorique car il est probable que l'univers est trop jeune pour que les naines noires existent un jour.


Le fait est que le soleil génère sa propre chaleur, essentielle à toute vie sur Terre. L’énergie que le Soleil consomme comme carburant est connue sous le nom d’hydrogène. Bien que l’hydrogène puisse théoriquement être renouvelable à l’infini, il est important de mentionner que « l’hydrogène n’est renouvelable que si le procédé utilisé pour son extraction est également renouvelable ». Puisque le soleil brûle de l’hydrogène, une méthode d’extraction qui n’est pas renouvelable, sa durée de vie naturelle rendra notre système solaire inhabitable, marquant la fin de la vie telle que nous la connaissons.


À moins que nos descendants ne trouvent un moyen de se protéger des radiations nocives du Soleil, la seule option pour la survie de l’humanité réside dans la fuite du système solaire et la recherche d’un nouveau foyer parmi les étoiles. Cette tâche monumentale nécessitera un changement fondamental d’approche de nos capacités technologiques, nous propulsant dans une ère de voyages interstellaires et de colonisation spatiale.


Les grandes distances entre les étoiles constituent un défi de taille. Pour mémoire, les calculs de la NASA estiment qu'il faudrait 2 à 3 ans pour arriver sur Mars à bord d'une navette avec équipage. Nos dirigeants du futur lointain devront inculquer un sentiment d’urgence parmi leur peuple, en soulignant le danger imminent même si ses effets ne sont pas encore apparents. La colonisation des planètes de notre système solaire n'offrira qu'un répit temporaire, car elles seront elles aussi confrontées aux implications de sa disparition inévitable.


L’idée d’abandonner notre terre ancestrale, la Terre, peut être déchirante sur le plan émotionnel, car notre future progéniture devra abandonner tout ce qu’eux, nous et nos ancêtres avons connu. L’humanité future devra convaincre ses membres de laisser derrière eux tout ce qu’ils connaissent et chérissent, pour s’aventurer dans les profondeurs inconnues de l’espace. L’attachement émotionnel à notre planète natale peut empêcher certains d’accepter cet exode. Cependant, les dures réalités de l’évolution cosmique dictent que la survie nécessite une adaptation et un changement. C’est là que réside le plus grand bénéfice pour l’humanité dans son ensemble: apprendre à surmonter ses dépendances émotionnelles.





L’éthique concernant ceux qui ne veulent pas quitter la Terre apparaît ainsi : devrions-nous les forcer à monter dans des navettes de fuite ou leur permettre de périr avec leur monde natal ? Faut-il respecter leur désir de mourir avec leur planète natale ou leur peur de l'inconnu ? Qu’en est-il des criminels et autres exclus de la société ? Faut-il les inclure dans les efforts d’évacuation ou les laisser se débrouiller seuls ?


Ces dilemmes éthiques nécessiteront un examen attentif. En fin de compte, la préservation de l’humanité repose sur notre capacité collective à affronter l’inévitable et à nous lancer dans un voyage d’exploration cosmique, faisant de l’immensité de l’univers notre nouveau foyer. Et oui, si nous, en tant qu’espèce, vivons assez longtemps, nous devrons non seulement vivre dans ce système solaire, mais aussi dans le prochain que nous trouverons. Au nom de notre survie ultime, nous devrons devenir des nomades interstellaires.


La survie à long terme de l’humanité dépend de notre capacité à développer et à maîtriser les technologies de colonisation spatiale et de voyage interstellaire. En élargissant notre portée au-delà de la Terre et du système solaire, nous pouvons garantir la pérennité de notre espèce, en nous adaptant au cosmos en constante évolution et en transportant l’héritage de la vie dans les profondeurs d’un univers en constante expansion.


L'impératif du voyage interstellaire


Ce qui est certain, c'est que, peu importe comment et quand nous atteindrons notre disparition, il est évident que toutes les planètes ne sont pas éternelles, et même si elles survivront elles-mêmes, cela ne signifie pas que toutes les formes de vie qu'elles contiennent survivront effectivement avec elles. Par conséquent, les voyages interstellaires, ainsi que toute autre technologie spatiale, sont impératifs pour notre survie à long terme.


Espérons que devenir astronaute dans un avenir lointain ne soit plus quelque chose d’extraordinaire. Il devrait être impératif que chacun, dans un avenir théorique, ait accès à l’éducation spatiale, tout comme l’éducation publique est accessible aujourd’hui. De la même manière, de nombreuses personnes ont accès à des ordinateurs, et plus tard à des smartphones. S'habituer aux technologies avancées doit être courant pour survivre dans une réalité dynamique.


Afin de s’adapter, nos descendants devront devenir non seulement des humains respectueux des lois, mais aussi de bons colons, capables de sacrifier leur vie actuelle en  échange d’une vie nouvelle, quelque part loin dans les étoiles. Cela montre à quel point la moralité, même intersubjective, est nécessaire à la survie des individus au sein d’un collectif plus large.


L’immensité de l’univers présente à la fois d’immenses défis et des opportunités illimitées. Même si le voyage vers d’autres planètes habitables peut s’avérer extrêmement difficile et imprévisible, les gains potentiels sont incommensurables. Il ne s’agit pas seulement de façonner un avenir plus grand pour l’humanité, mais également de percer davantage les mystères de l’univers lui-même. Il s'agit de construire des nations entières, des communications et des économies autour du concept de voyage interstellaire, car cela pourrait tout aussi bien être aussi courant que de conduire une voiture sur des autoroutes ou de voyager entre les pays et les continents aujourd'hui.


En tant que tel, nous devons passer du statut de simples habitants de la Terre à celui de citoyens de l’univers. L’innovation deviendra plus que jamais importante, non seulement pour comprendre la réalité, mais aussi pour mieux y fonctionner et ainsi survivre.


Et comme je l’ai écrit dans mon guide sur la survie dans le capitalisme, nous pouvons mieux survivre lorsque nous prospérons, car la prospérité est la preuve d’un survivant compétent. Et bien sûr, la survie s’acquiert une fois que nous nous adaptons à notre environnement. C’est pourquoi la prospérité est essentielle pour éviter des malheurs, allant de morts évitables à l’extinction possible de toute la race humaine à travers les étoiles.


Les vastes récompenses potentielles dépassent de loin les risques, si nous sommes capables de coopérer suffisamment bien au nom de notre existence collective au sein d’un univers infini, sombre et dangereux, dépourvu de nourriture, d’eau et d’oxygène.


Comprendre à quel point il est impératif de respecter ce contrat social existant également dans les pays contemporains, en faisant ainsi d'eux des entités commerciales (car un contrat est, par définition, un accord). En faisant preuve de curiosité, d'esprit d'aventure et de rationalité, nous pouvons nous lancer dans une voyage qui redéfinira notre place dans l’univers et assurera l’avenir de notre espèce.


Et pourtant, nous ne pourrons pas nécessairement durer éternellement, mais au moins nous aurons prolongé notre durée de vie historique indépendamment de cela.


******************************


(English version, here)




*****************************


The Inevitable End of Earth


The fact that countless generations of people have inhabited Earth for thousands (if not millions) of years does not guarantee our eternal reign as the planet's dominant species. Planet Earth's lifespan is finite, and in the extremely distant future, it will either be rendered uninhabitable due to extreme temperatures or consumed by the Sun's expansion. It is, therefore, crucial to recognize that our world's end will likely be caused by the very source of life itself – the Sun.


Regardless, the implication of our world being destroyed eventually, even if it will only likely be hundreds of millions of years into the future, means that our very far descendants will have to face the greatest challenge humanity has ever faced in the name of its survival—escaping the solar system to find another home.


The Inevitable Journey of Humanity's Survival


Our Sun is the life-giving force that sustains Earth and the entire solar system. It's evident by the fact that it holds them all together. However, its existence is not eternal. In the distant future, the Sun will evolve into a red dwarf, exhausting its fusion fuel and becoming a cold, dim star, known as a white dwarf. Eventually, the white dwarf will be completely dead, becoming a black dwarf. The black dwarf, by the way, is currently a theoratical concept as it's probable that the universe is too young for black dwarves to ever exist.


The point is that the sun generates its heat, which is essential for all life on Earth. The energy that the Sun consumes as fuel is known as hydrogen. Although hydrogen can theoratically be renewable infinitely, it is important to mention that "Hydrogen is only renewable if the process used in its extraction is also renewable." Since the sun is burning hydrogen, an extraction method which isn't renewable, then its natural lifespan will render our solar system uninhabitable, marking the end of life as we know it.


Unless our descendants find a way to shield themselves from the Sun's harmful radiation, the only option for humanity's survival lies in escaping the solar system and seeking a new home among the stars. This monumental task will require a fundamental change of approach in our technological capabilities, propelling us into an era of interstellar travel and space colonization.


The vast distances between stars pose a significant challenge. For the record, NASA calculations estimate that it should take 2 to 3 years to get to Mars in a crewed shuttle. Our far-future leaders will need to instill a sense of urgency among their people, emphasizing the looming danger even if its effects are not yet apparent. Colonizing planets within our solar system will only provide a temporary respite, as they too will face the Sun's implications of its inevitable demise.


The idea of abandoning our ancestral home, Earth, can be emotionally heartbreaking, as our long descendents will have to leave everything they, us and our ancestors ever knew. Future humanity will need to convince its members to leave behind all that they know and cherish, venturing into the unknown depths of outer space. Emotional attachment to our home planet may hinder some from embracing this exodus. However, the harsh realities of cosmic evolution dictate that survival necessitates adaptation and change. Such is the greatest benefit for humanity at large to learn how to overcome its emotional dependencies.


The ethics regarding those unwilling to leave Earth comes forth – should we force them into escape shuttles or allow them to perish with their homeworld? Should we respect their desire to die with their home planet or their fear of the unknown? What about criminals and other social outcasts? Should they be included in the evacuation efforts or left to fend for themselves?


These ethical dilemmas will demand careful consideration. In the end, the preservation of humanity relies upon our collective ability to confront the inevitable and embark on a journey of cosmic exploration, embracing the vastness of the universe as our new home. And yes, should we as a species live long enough, not only we will have to live this solar system, but also the next one we will find. In the name of our ultimate survival, we will have to become interstellar nomads.


The long-term survival of humanity depends on our ability to develop and master space colonization and interstellar travel technologies. By expanding our reach beyond Earth and the solar system, we can ensure that our species endures, adapting to the ever-changing cosmos and carrying the legacy of life into the depths of the ever-expanding universe.

The Imperative of Interstellar Travel


What should be certain, regardless of how and when we will reach our demise, is that most if not all planets are not eternal, and even if they themselves will survive, it does not mean that all life forms within them will indeed survive along with them. Therefore, interstellar travel, along with any other outer space technology, is imperative for our long-term survival.


Hopefully, becoming an astronaut in the far future won't be something extraordinary. It should be imperative that anyone, in a theoretical future, will have access to outer space education just as public education is accessible today. Similar to many people have access to computers, and later on, smartphones. Getting used to advanced technologies must be common in order to survive in a dynamic reality.


In order to adapt, our descendants will have to become not only law-abiding humans, but good colonists, who will be able to sacrifice their current life in the inevitable exchange of a new one, somewhere far in the stars above. It goes to show how morality, even if inter-subjective, is necessary for the survival of individuals within a larger collective.


The vastness of the universe presents both immense challenges and boundless opportunities. While the journey to other habitable planets may be extremely difficult and unpredictable, the potential rewards are immeasurable. It's not only about forming a greater future of humanity, but also about further unlocking the mysteries of the universe itself. It's about building entire nations, communications and economies around the concept of interstellar travel, because it might as well be as common as driving cars in highways or traveling between countries and continents today.


As such, We must transition from being mere inhabitants of Earth to becoming citizens of the universe. Innovation will become important, more than ever, for us to not only understand reality but also to operate better in it, thus surviving.


And as I wrote in my guide about surviving in capitalism, we can survive best when we prosper, as prosperity is evidence of a competent survivor. And of course, survival is gained once we adjust to our environment. Hence why prosperity is essential to avoid misfortunes, ranging from evitable deaths to the possible extinction of the entire human race across the stars.


The vast potential potential rewards far outweigh the risks, should we be able to cooperate good enough in the name of our collective existence within an infinite, dark and dangerous universe devoid of food, water and oxygen.


Understand how imperative it is to abide to this social contract existent in contemporary countries as well, thus making them business entities (as a contract is, by definition, a deal) By embracing our curiosity, adventurous spirit and rationality, we can embark on a voyage that will redefine our place in the universe and secure the future of our species.


And yet, we won't necessarily get to endure forever, but at least we will extend our historical lifespan independently of this.

144 views2 comments

Tomasio A. Rubinshtein, Philosocom's Founder & Writer

I am a philosopher from Israel, author of several books in 2 languages, and Quora's Top Writer of the year 2018. I'm also a semi-hermit who has decided to dedicate his life to writing and sharing my articles across the globe. Several podcasts on me, as well as a radio interview, have been made since my career as a writer. More information about me can be found here.

צילום מסך 2023-11-02 202752.png
bottom of page