top of page

The Human Connection as Agriculture -- How to Treat Those You Care About For Progress

Updated: May 10

A great fighting robot.

(French translation by Mr. Roland Leblanc. English version, below)


"Si vos priorités tournent autour du profit, vous avez échoué en tant qu'être humain. Le capitalisme n'est pas un progrès, mais un conditionnement" -- John Duran -- éminent philosophe américain


"Quand aucun buisson des champs n'était encore dans le pays et aucune petite plante des champs n'avait encore poussé, car l'Éternel Dieu n'avait pas fait pleuvoir sur le pays, et il n'y avait personne pour travailler la terre" - Genèse 2:5


***********************************************


Il est préférable de traiter les relations humaines comme des terrains pour construire des champs agricoles, et jamais, jamais comme des usines industrielles. C'est si vous vous intéressez au cœur de la personne en face de vous, et non à vos propres intérêts égoïstes.


La mentalité capitaliste, qui n’est pas orientée vers le bien-être et l’épanouissement humain, ne devrait pas s’appliquer à des relations humaines profondes et honnêtes. C'est parce qu'il est préférable de ne pas exploiter le cœur à votre propre profit. Non. Le cœur doit être nourri comme l’agriculteur nourrit ses récoltes. Vous ne devriez pas placer des « usines » sur les cœurs, mais vous devriez verser de la pluie sur eux et observer le cœur grandir de plus en plus. Il faut leur donner le temps de pousser, comme un agriculteur doit attendre que ses récoltes soient prêtes à récolter.

Les usines ne sont pas là pour entretenir et développer le sol, mais pour l’exploiter selon leurs propres conditionnements qui ne correspondent pas aux facteurs locaux. Cependant, l’environnement qui l’entoure pourrait ne pas s’adapter à la nature exploitante des usines. Et l’ajustement, ou l’adaptation, est la manière dont les choses et les êtres survivent et durent. Les usines pollueraient le ciel avec de la fumée, pollueraient les eaux avec des déchets toxiques et diminueraient la santé des personnes qui les entourent.


Ainsi, ceux qui aiment ne doivent pas être exploités comme s’ils constituaient une entreprise commerciale, comme s’ils étaient un terrain d’industrialisation. Pour qu’ils vous ouvrent leur cœur, vous devez en prendre soin comme un jardinier s’occupe de ses fleurs. Le jardinier doit laisser à ces fleurs le temps de pousser et de s’épanouir. S’ils nourrissaient les fleurs avec trop d’eau, elles se faneraient et ne parviendraient pas à devenir les meilleures versions d’elles-mêmes.


Abandonnez votre tendance capitaliste à générer du profit lorsqu’il s’agit d’émotion humaine ou d’« âme », comme certains d’entre vous pourraient l’appeler. Cela mérite de grandir. Pas pour l'exploitation ! Pas même pour que vous en profitiez à travers le toilettage, (et je fais référence à son sens originel de préparation à un autre état d'être) ! Il mérite de grandir pour lui-même. Et la meilleure façon d’aimer l’âme de quelqu’un est de la laisser grandir d’elle-même. Sans trop de restrictions. La personne doit digérer et réfléchir à vos paroles et aux expériences que vous avez partagées ensemble. Il faut du temps. Il ne faut pas trop précipiter les choses, sinon elle ne grandira pas.


Les êtres humains sont comme ça, comme des cultures qu’il faut nourrir et cultiver. Ce que nous appelons « la Rat Race (la Course effrénée)» est trop pour beaucoup d’entre nous parce que cette « course » nous exploite pour l’argent et la production. Ceux qui ne parviennent pas à devenir des travailleurs productifs et rentables se retrouveront au chômage, bénéficieront de l’aide sociale ou erreront dans la rue.


Mais lorsque vous êtes dans une relation profonde, honnête et intime avec une personne, vous devez la laisser être elle-même, sinon elle souffrira. Ils souffriront parce que c’est le monde industriel extérieur qui les oblige à se réprimer au nom de la survie. Mais lorsqu’ils sont seuls avec vous, ils méritent de ne pas être réprimés. Ils méritent d’exprimer leurs émotions, même si celles-ci vous mettent mal à l’aise. Ils méritent même d’agir de manière insultante s’ils sont blessés, car c’est dans l’étreinte chaleureuse de l’amour qu’il leur est permis d’être elles-mêmes.


Nous méritons d’exprimer notre colère, d’exprimer notre anxiété et d’être humains. Être imparfait et reconnu pour nos défauts ; sinon par la nature industrieuse de ce monde capitaliste, du moins par les personnes qui existent dans notre monde privé. L'appartement. Le salon de discussion sur les réseaux sociaux. L'endroit où vous allez pour être seuls ensemble, etc.


C’est pourquoi la confidentialité est impérative dans de telles connexions, connexions qui ne sont en aucun cas professionnelles. Des connexions qui ne sont pas là pour servir de fonctions à quelque chose de plus grand. Des connexions qui ne dépendent pas de conditionnalités ; la même conditionnalité qui existe sur le lieu de travail, au bureau, dans les réunions d'affaires et dans les usines... Celle qui nous rend malheureux et déprimés.


Pourquoi? Parce que nous sommes toujours censés être des êtres que nous ne sommes pas par définition. Un lieu d’affaires ne tient pas compte de votre identité authentique. Les relations basées sur l’amour, même si elles ne sont pas romantiques, sont attendues du meilleur POUR vous et non DE vous. Pour les relations basées sur l’amour, acceptez-vous tel que vous êtes.


Vous ne devriez pas être conditionné tout le temps. C’est en compagnie de ceux qui vous acceptent tel que vous êtes vraiment que vous pouvez grandir et émerger comme une belle fleur et vous préparer au pollen des abeilles.


Le progrès ne se fait pas en maximisant les bénéfices. Cela se fait en étant humain et en tenant compte de toutes les parties impliquées.


Je suis désolé, "Yurika". J'ai été une mauvaise abeille. Pardonne-moi. Je me souviendrai bien de toi.


**************************************************************

(Original version, here)


"If your priorities revolve around profit, you have failed as a human being. Capitalism isn't progress, but conditioning" -- John Duran -- Proufound American philosopher


"When no bush of the field was yet in the land and no small plant of the field had yet sprung up—for the LORD God had not caused it to rain on the land, and there was no man to work the ground" - Genesis 2:5


************************************************


Human connections are best treated like grounds to build farming fields in, and never, never industrial factories. That's if you are interested in the heart of the person in front of you, and not in your own selfish interests.

Capitalist mentality, which is not geared towards human wellbeing and fulfillment, should not be applied to deep and honest human connections. That's because the heart is best not to be exploited for your own gain. No. The heart is to be nurtured like the farmer nurtures his or her crops. You should not place "factories" on hearts, but you should pour rain on them, and watch as the heart grows bigger and bigger. You need to give them time to grow, like a farmer needs to wait for his crops for harvesting.


Factories are there not to nurture and develop the ground, but to exploit it in accordance to their own conditioning that does not align with the local factors. However, the environment around it may fail to adjust to the factories' exploitive nature. And adjustment, or adaptation, is how things and beings survive and endure. The factories would pollute the skies with smoke, taint the waters with toxic waste, and decrease the health of the people around them.


As such, those who love are not to be exploited as if they were a business venture, as if they were grounds for industrialization. For them to open their heart to you, you must tend to it like a gardener tends to their flowers. The gardener needs to give said flowers time to grow and blossom. Should they feed the flowers with too much water, they would choke and fail to grow as the best versions of themselves.


Surrender your capitalist tendency to turn profit when it comes to human emotion or "soul" as some of you may call it. It deserves to grow. Not for exploitation! Not even for you to enjoy it through grooming, (and I refer to its original meaning of preparing to another state of being)! It deserves to grow for its own sake. And the best way for you to love someone's soul is to let it grow by its own accord. Without much restrictions. It needs to digest and reflect upon your words and upon the experiences you shared together. It needs time. You mustn't hasten it too much, or it will fail to grow.


Human beings are just like that, like crops to be fed and grow. What we call "the Rat Race" is too much for many of us because this "race" exploits us for money and production. Those who fail to be productive and profitable workers will either end up unemployed, on welfare, or wandering in the streets.


But when you are in a deep, honest, and intimate connection with someone, you must let them be themselves or they will suffer. They will suffer because it is the industrial, external world that forces them to repress themselves in the name of survival. But when they are alone with you, they deserve to go unrepressed. They deserve to express their emotions, even if these are uncomfortable to you. They deserve to act, even, in an insulting manner if they are hurt, because it is within the warm embrace of love that they are allowed to be themselves.


We deserve to express anger, deserve to express anxiety, and be human. To be flawed and recognized for our flaws; if not by the industrious nature of this capitalist world, then by the people who exist in one's private world. The apartment. The chat room on social media. The place you go to be alone together, etc.


This is why privacy is imperative in such connections, connections that are not professional by any means. Connections that are not there to serve as functions of something greater. Connections that do not depend on conditionality; the same conditionality that exists in the workplace, in the office, in business meetings and factories... The one that causes us to be miserable and depressed.

Why? Because we are expected all the time to be things we are not by genuine desire. A place of business disregards your authentic self. Connections based on love, even if not romantic, are expected the best FOR you and not FROM you. For love-based connections accept you for who you are.


You shouldn't be conditioned all the time. It is in the company of those who accept you for who you truly are, where you can grow and emerge like a beautiful flower, and prepare for the pollen of the bees.


Progress is done not by maximizing benefit. It is done by being humane and taking consideration of all parties involved.




81 views1 comment

Related Posts

See All

1 Comment


Yes. Never use people for profit. That's not genuine friendship. I wouldn't want false people in my life. Natural bonds take time and effort. I just wish people would stop taking others for granted.

Like

Tomasio A. Rubinshtein, Philosocom's Founder & Writer

I am a philosopher from Israel, author of several books in 2 languages, and Quora's Top Writer of the year 2018. I'm also a semi-hermit who has decided to dedicate his life to writing and sharing my articles across the globe. Several podcasts on me, as well as a radio interview, have been made since my career as a writer. More information about me can be found here.

צילום מסך 2023-11-02 202752.png
bottom of page